Causeries d'un curieux: variétés d'histoire et d'art tirées d'un cabinet d'autographes et de dessins, Volumen2

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 217 - ... aux nues , plus de casques , plus de rayons , plus de bourgognes, plus de jardinières : les princesses ont paru de trois quartiers moins hautes qu'à l'ordinaire; on fait usage de ses cheveux , comme on faisait il ya dix ans.
Página 216 - Je voudrois que vous vissiez jusqu'à qu'el excès la présence de Termes et de Flamarens fait monter la coiffure et l'ajustement de deux ou trois belles de ce pays. Enfin , dès six heures du matin , tout est en l'air, coiffure hurlupée , poudrée, frisée, bonnet à la bascule , rouge , mouches , petite coifl'e qui pend, éventail, corps de jupe long et serré ; c'est pour pâmer de rire; cependant il faut boire, et les eaux leur resortent par la bouche et par le dos.
Página 410 - Elle n'est pas grande, mais elle a la taille fournie et la croupe large, le bras beau, la main blanche et bien faite, mais plus d'homme que de femme ; une épaule haute, dont elle cache si bien le défaut par la bizarrerie de son habit, sa démarche et ses actions, que l'on en pourrait faire des gageures.
Página 518 - Saint-Pierre, c'est un lâche et dangereux courtisan, un calomniateur adroit, dont le comte de Grammont disait, en le voyant sortir d'un entretien particulier avec le roi : « Je crois voir une fouine qui vient d'égorger des poulets, en se léchant le museau plein de leur sang.
Página 101 - ... bien vite reprendre le chemin de l'Europe, si je ne croyais mon pinceau utile pour le bien de la religion, et pour rendre l'empereur favorable aux missionnaires qui la prêchent, et si je ne voyais le paradis au bout de mes peines et de mes travaux. C'est là l'unique attrait qui me retient ici, aussi bien que tous les autres Européens qui sont au service de l'empereur (1).
Página 290 - Paris le 3o, au feu d'artifice des fêtes de la ville ; la foule étoit si grande qu'il ya eu des accidents horribles, des centaines de personnes écrasées. Nous demandons coup sur coup des rapports, mais je crains bien qu'on ne nous dise pas tout, nous aurons beaucoup à faire pour faire oublier ces affreux malheurs, et j'aurois besoin des conseils de ma chère maman pour m'affermir et me rendre digne de cette tâche difficile.
Página 410 - ... faire des gageures. Le visage est grand sans être défectueux , tous les traits sont de même et fort marqués ; le nez aquilin, la bouche assez grande, mais pas désagréable ; ses dents passables , ses yeux fort beaux et pleins de feu, son teint, nonobstant quelques marques de petite vérole, assez vif et assez beau ; le tour du visage assez 449 isonnable, accompagné d'une coiffure fort bizarre.
Página 602 - Vous n'aimez point Dieu, vous ne le craignez même que d'une crainte d'esclave ; c'est l'enfer et non pas Dieu que vous craignez.
Página 410 - ... mal attachée et pas trop droite. Elle est toujours fort poudrée, avec force pommade, et ne met quasi jamais de gants. Elle est chaussée comme un homme, dont elle a le ton de voix et quasi toutes les actions.
Página 277 - Reine pensa qu'un pareil ajnstement formerait de charmantes toilettes d'été, et, de ce moment, on donna au blanchissage une attention qu'on n'y avait pas prêtée jusqu'alors. Ce fut une révolution complète (1). Ces tissus de linon, d'une fraîcheur engageante , furent bientôt en vogue , et la Reine particulièrement...

Información bibliográfica