Études historiques et documents inédits sur l'Albigeois: le Castrais et l'ancien diocèse e Lavaur

Portada
M. Papilhiau, 1841 - 570 páginas
1 Comentario
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
Crítica de los usuarios - Marcar como inadecuado

page 209 / an 1295:
Izarn REDON "en" ESTEVE de ROFIAC
habitants et Consuls de Cordes Tarn

Páginas seleccionadas

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 131 - de veiller avec soin sur les fidèles du diocèse qui lui était confié, d'être fidèle à la Nation, à la Loi et au Roi et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par VAssemblée nationale et acceptée par le Roi.
Página 334 - où il sera conduit et mené dans un tombereau par l'exécuteur de la haute justice, et là étant à genoux, il déclarera qu'il a commis le crime de parricide dont il est accusé, dont il se repent et en demande pardon à Dieu, au roi et à la justice; ce fait, il
Página 334 - qui sera à cet effet dressé, sur lequel il aura les bras, jambes, cuisses et reins rompus vif, et mis ensuite sur une roue, la face tournée vers le ciel, pour y finir ses jours. Ce fait, son corps sera porté
Página 334 - la corde au cou, tenant en ses mains une torche de cire ardente, du poids de deux livres, au devant de la porte de l'église
Página 99 - de M. le vicomte de Joyeuse, chevalier de l'ordre du Roy, capitaine de cinquante hommes d'armes de ses ordonnances et
Página 546 - du duc de Guise. Il est armé. Tenez-vous sur vos gardes et n'attentez rien. J'ai entendu que vous étiez à Castres, pour parlementer avec mon cousin, le
Página 546 - entendu que vous étiez à Castres, pour parlementer avec mon cousin, le duc de Montmorency ; dont je suis bien aise, afin que vous pourvoyez à vos affaires. Je vous
Página 87 - nous venons ici pour vous offrir et présenter les biens de la ville et cité d'Albi et vous reconnaître pour seigneur spirituel et temporel dans laquelle vous avez toute justice, haute, moyenne et basse, et si, nous vous prions vouloir maintenir et conserver nos anciennes libertés et privilèges écrits et non écrits, et prions Dieu qu'il nous donne les bonnes fêtes (1)
Página 43 - Sur deux tréteaux devant l'autel, on tendait un drap noir ; le lépreux se tenait dessous, agenouillé, et y entendait dévotement la messe; le prêtre prenant un peu de terre dans
Página 456 - anno tertio. Astantibus in palatio nostro quorum nomina supposita sunt et signa; dapifero nullo. Signum Johannis

Información bibliográfica