Le traité d'Utrecht

Portada
Plon frères, 1847 - 191 páginas

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 167 - Toledo, de Valencia, de Galicia, de Mallorca, de Menorca, de Sevilla, de Cerdeña, de Córdoba, de Córcega, de Murcia, de Jaén, de los Algarbes, de Algecira, de Gibraltar, de las Islas de Canaria, de las Indias Orientales y Occidentales, Islas y Tierra firme del Mar Océano; Archiduque de Austria; Duque de Borgoña, de Brabante y de Milán; Conde de Absburg, de Flandes, Tirol y Barcelona; Señor de Vizcaya y de Molina, etc.
Página 180 - Utrecht ayant enfin surmonté, sans l'intervention d'aucune médiation, tous les obstacles qui s'opposaient à l'accomplissement d'un dessein si salutaire, et après avoir demandé à Dieu qu'il daignât conserver à jamais leur ouvrage en son entier, et qu'il en fit ressentir le fruit à la postérité la plus reculée, et s'être communiqué respectivement leurs plein pouvoirs, dont les copies seront insérées de mot à mot à la fin du présent traité, et en avoir duement fait l'échange, sont...
Página 66 - Je monterai à cheval, et passerai par Paris , votre lettre à la main ; je connais les Français, je vous mènerai deux cent mille hommes et je m'ensevelirai avec eux sous les ruines de la monarchie.
Página 92 - ... qu'il n'est obligé de sa couronne ni à la volonté de son prédécesseur, ni à aucun édit, ni à aucun décret, ni à la libéralité de qui que ce soit; qu'il ne l'est qu'à la loi : cette loi est estimée l'ouvrage de celui qui a établi les monarchies, et qu'on tient en France qu'il n'ya que Dieu qui puisse l'abolir, par conséquent qu'il n'ya aucune renonciation...
Página 170 - ... y derecho de suceder en la Corona de Francia; y quiero, y consiento por mi, y los dichos mis descendientes, que desde ahora para entonces se tenga por pasado y transferido en aquel, que por estar yo y ellos excluidos...
Página 142 - Otrosi segunt antigua costumbre , como quier que los padres comunalmente habiendo piedat de los otros fijos , non quisieron que el mayor lo hobiese todo, mas que cada uno dellos hobiese su parte...
Página 94 - France, qu'il n'ya que Dieu qui puisse abolir cette loi, sur laquelle le droit de votre succession est fondé ; mais vous nous permettrez aussi de croire, dans la Grande-Bretagne, qu'un prince peut...
Página 184 - GB pour les posséder en plein droit et à perpétuité, la baye et le détroit d'Hudson, avec toutes les terres, mers, rivages, fleuves et lieux qui en dépendent, et qui y sont situés, sans rien excepter de l'étendue desd. terres et mers possédées présentement par les François, le tout aussi bien que tous les édifices et forts construits, tant avant que depuis que les François s'en sont rendus...
Página 182 - D'autant que la guerre que la présente paix doit éteindre a été allumée principalement parce que la sûreté et la liberté de l'Europe ne pouvaient...
Página 186 - ... adjacentes, en tout ou en partie. Il ne leur sera pas permis non plus d'y fortifier aucun lieu, ni d'y établir aucune habitation en façon quelconque, si ce n'est des...

Información bibliográfica