Archiv für katholisches Kirchenrecht, Volumen46

Portada
Verlag Kirchheim., 1881
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Pasajes populares

Página 233 - Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam Nostrae constitutionis,prdinationis, limitationis, suppressions, derogationis, voluntatis infringere, vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attentare praesumpserit, indignationem Omnipotentis Dei et Beatorum Petri et Pauli Apostolorum ejus, se noverit incursurum.
Página 275 - L'instruction primaire comprend nécessairement l'enseignement de la religion et de la morale, la lecture, l'écriture, le systčme légal des poids et mesures, les éléments du calcul, et, suivant les besoins des localités, les éléments de la langue française, flamande ou allemande. L'enseignement de la religion et de la morale est donné sous la direction des ministres du culte professé par la majorité des élčves de l'école. Les enfants qui n'appartiennent pas ŕ la communion religieuse...
Página 214 - Nos igitur, monachos praedictos specialibus favoribus ac gratiis prosequi volentes, et eorum singulares personas a quibusvis excommunicationis, suspensionis, et interdicti, aliisque ecclesiasticis sententiis, censuris, et poenis, a jure vel ab homine, quavis occasione vel causa latis (si quibus quomodolibet innodati existant), ad effectum praesentium duntaxat consequendum, harum serie absolventes, et absolutos fore censentes, hujusmodi supplicationibus inclinati.
Página 232 - Cardinales, sublata eis, et eorum cuilibet quavis aliter iudicandi, et interpretandi facultate, et auctoritate, iudicari, et definiri debere, ac irritum, et inane, si secus super bis a quoquam quavis auctoritate scienter, vel ignoranter contigerit attentari. Non obstantibus Apostolicis, ac in universalibus, provincialibusque, et synodalibus Conciliis editis constitutionibus , et ordinationibus, caeterisque contrariis quibuscumque.
Página 238 - Omnis anima potestatibus sublimioribus subdita sit: non est enim potestas nisi a Deo: quae autem sunt, a Deo ordinatae sunt.
Página 287 - A défaut de fondations, donations ou legs, qui assurent un local et un traitement conformément ŕ l'article précédent, le conseil municipal délibérera sur les moyens d'y pourvoir. En cas d'insuffisance des revenus ordinaires...
Página 287 - Le traitement de l'instituteur est fixé par le conseil .communal, sous l'approbation de la députation permanente, et sauf recours au roi. Ce traitement ne peut ętre moindre de...
Página 288 - L'intervention de l'Etat, ŕ l'aide de subsides, n'est obligatoire que lorsqu'il est constaté que la commune a satisfait ŕ la disposition précédente, et que l'allocation provinciale, en faveur de l'enseignement primaire, égale le produit de deux centimes additionnels au principal des contributions directes, sans toutefois que ladite allocation puisse ętre inférieure au crédit voté pour cet objet, au budget provincial de i842.
Página 315 - Und ein jeglicher Geist, der da nicht bekennet, daß Jesus Christus ist in das Fleisch gekommen, der ist nicht von Gott.
Página 213 - Salutem et Apostolicam benedictionem Apostolatus officium meritis licet imparibus Nobis ex alto commissum quo ecclesiarum omnium regimini divina dispositione...

Información bibliográfica