Imágenes de páginas
PDF
EPUB

110'34 2 Novembre 111 3 1 Décembre 12 32 30 Décembre 100

99

1 60 22 Février 2 30 24 Mars 3 59 22 Avril 4 29 22 Mai 5 59 21 Juin 6 29 21 Juillet 75819 Août 8 27 17 Setembro 9 56 16 Octobre 1026 15 Novembre 11/55 14 Décembre 12 24 12 Janvier 103

2e année t'ien- 1 2 29 Janvier han (384 jours). 2 32 28 Février

3 1 29 Mars
431 28 Avril
5 1 28 Mai
631 27 Juin
7.60 26 Juillet
8 2924 Août

9 58 22 Septembre
*9 28 22 Octobre
10 58 21 Novembre
11 27 20 Décembre
12 56 18 Janvier

98

98

2e année t'ai- 1 5411 Février 103 tch' ou (384 jours). 2 24 13 Mars

3 53 11 Avril
4 23 11 Mai
5 53 10 Juin
623 10 Juillet
7 52 8 doût
821 6 Septembre

9 50 5 Octobre
*9 20 4 Novembre
10:50 4 Décembre
1119 2 Janvier 102

12 48 31 Janvier 3e année ťai- 118 2 Mars 102 Ich' ou (355jours). 2 48 1 Avril

3 17 30 Avril 447 30 Mai 517 29 Juin 6.47 29 Juillet 716 27 Août 8 45 25 Septembre 915 25 Octobre 10 45 24 Novembre 11 14 23 Décembre 12 43 21 Janvier 101

3e année t'ien. 1 26 17 Février han (354 jours). 2 56 19 Mars

3 25 17 Avril 4 55 17 Mai 5 25/: 6 Juin 6 55 16 Juillet 7'21.14 Août 8 53 12 Septembre 922 11 Octobre 1052 10 Novembre 1121 9 Décembre 12 50! Janvier

97

4e année t'ien 120 6 Février 97 han (354 jours). 2 50 7 Mars

319 5 Avril 4'49 5 Mai 5:19 4 Juin 6 49 4 Juillet 718 2 Août 8 47 31 Août 9 16 29 Septembre 10 46 29 Octobre 1115 27 Novembre 12 44 26 Décembre 97

96

4e année t'ai- 113 20 Février 101 Ich' ou (354 jours). 243 21 Mars

3 12 19 Avril 4 42 19 Mai 5 12 18 Juin 6 42 18 Juillet 71116 Août 8 4014 Septembre 9 9 13 Octobre 1039 12 Novembre 11 811 Décembre 12 37 9 Janvier 100

Le année t'ni-che 114.25 Janvier (384 jours). 2 44 24 Février

313 25 Mars 443 24 Avril 513 24 Mai 6 43 23 Juin 712 22 Juillet 841 20 Août 91018 Septembre *9 4018 Octobre 10 10 17 Novembre 11 39 16 Décembre 12 8 14 Janvier

le année t'ien. 1 7 8 Février han (355 jours). 2 37 10 Mars

100

95

95

2e année ťai-che 138 13 Février (355 jours).

3 6 8 Avril 4 36 8 Mai 5 6 7 Juin 636 7 Juillet 7 5 5 Août 8 34 3 Septembre 91 41 3 Octobre

2 815 Mars 3 3713 Avril 41 7/13 Mai

36

[blocks in formation]

3e année t'ai-che 133 3 Février (384 jours). 2 3 5 Mars

332 3 Avril 4 2 3 Mai 5 32 2 Juin 6 2 2 Juillet 731 31 Juillet 8 60 29 Août 9 29 27 Septembre *959 27 Octobre 110 29 26 Novembre 115825 Décembre 12 27 23 Janvier

89

[blocks in formation]

4c année ťai-che 1157 22 Février (354 jours). 227123 Mars

356 21 Avril 426 21 Mai 5 56 20 Juin 626 20 Juillet 7 55 18 Août 8 24 16 Septembre 9 5315 Octobre 10/23 14 Novembre 11/52 13 Décembre 122111 Janvier

88

88

92

le année tcheng- 151/10 Février

92 ho (354 jours).

22112 Mars
3 5010 Avril
4 2010 Mai
550 9 Juin
620) 9 Juillet
7 49 7 Août
818 5 Septembre

9 471 4 Octobre
1017 3 Novembre
11 46 2 Décembre
12 15 31 Décembre 92

le année heou- 15726 Janvier yuen (384 jours). 2 27 25 Février

3 56 26 Mars 4 26 25 Avril 5 56 25 Mai 626 24 Juin 755 23 Juillet 8 2421 Août 9 53 19 Septembre *923 19 Octobre

1053 18 Novembre 112217 Décembre 12 51 15 Janvier

87

87

91

2e année tcheng- 1 45 30 Janvier
ho (384 jours). 215 1 Mars

3 44 30 Mars
4 14 29 Avril
5 44.29 Mai
6 14 28 Juin
7 43 27 Juillet
8 12 25 Août
9 41 23 Septembre

2e année heou- 1 21 14 Février yuen (354 jours). 2 51 16 Mars

3 2014 Avril 4 50 14 Mai 5 2013 Juin € 50 13 Juillet 71911 Août 8 48 9 Septembre 917 8 Octobre 10 47 7 Novembre 1116 6 Décembre 12 45 4 Janvier

86

NOTE ADDITIONNELLE.

Dans la liste des vingt données sur lesquelles se fonde le tableau ci-dessus, j'aurais dû faire remarquer que la vingtième (cf. pp. 8 et 9, la donnée qui fournit les indications: 188, 44 mois, dernier jour, 35; 169, 44 mois, dernier jour, 15; 150, 4e mois, dernier jour, 54) ne s'accorde avec les dix-neuf autres qu'à un jour près.

Il importe d'ajouter ici quelques mots au sujet de cette divergence d'un jour qui peut se présenter entre mon système et la réalité. Théoriquement, cette divergence, ou devrait ne pas exister, si l'ordre de succession des mois de 29 et de 30 jours était uniformément celui qui est indiqué dans la formule II (page 3), – ou pourrait varier entre 0 et 6 unités, si cet ordre de succession était susceptible d'être quelconque. Mais, pratiquement, on constate que ni l'une ni l'autre de ces deux alternatives ne s'impose. En effet, les seules divergences qu'on relève entre mon système et les témoiguages historiques (exception faite pour ceux qui sont démontrés par ailleurs comme étant entièrement erronnés) sont toujours d'une unité.

En somme, dans l'article qu'on vient de lire, j'ai admis deux postulats:

1°. Deux périodes tchang de 6940 jours sont de tous points identiques, c'est-à-dire que la succession des années de diverses longueurs y est la même (formule I, page 3) et que, pour deux années de même rang de ces deux périodes, l'ordre dans lequel se rencontrent les mois de 29 et de 30 jours est encore le même.

2°. Dans deux années quelconques (en tenant compte de la correction à faire si l'une de ces années est de 355 ou de 384 jours, au lieu d'être de 354 jours), l'ordre de succession des mois de 29

38

E. CHAVANNES, LA CHRONOLOGIE CHINOISE.

et de 30 jours est celui qui est exprimé par la formule II (page 3). Les dérogations à cet ordre de succession ne se présentent qu'à titre exceptionnel et ne causent que des différences maximum d'un jour dans l'intervalle compris entre deux mêmes dates mensuelles dans deux années différentes. Le raisonnement de la page 12 suppose que l'ordre de succession des mois dans la 4e année t'ai-che (92 av. J.-C.) et la 4e année tcheng-ho (89 av. J.-C.) est exactement celui de la formule II.

La légitimité de ces postulats est confirmée par la justesse même des résultats auxquels on arrive en les supposant. Le système qui concilie rigoureusement entre elles dix-neuf observations réparties à des intervalles très divers de l'an 207 à l'an 89 av. J.-C., doit être fort voisin de la vérité, car, s'il était susceptible de s'en écarter d'une manière sensible, il est impossible de comprendre comment dix-neuf données, indépendantes les unes des autres et dispersées sur un laps de temps de plus de cent ans, se trouvent concorder dans toutes leurs conséquences avec un système mathématiquement inflexible.

MÉLANGES.

Note sur la porcelaine de Corée

PAR

A. BILLEQUIN ').

Si l'on consulte les ouvrages européens, qui traitent de la Céramique orientale, on remarque avec étonnement que l'existence de la porcelaine coréenne est un fait assez controversé.

Quelques auteurs, fort peu explicites, il faut bien l'avouer, sur les caractères génériques de la porcelaine coréenne, l'admettent sans hésitation et vont même jusqu'à la reconnaître comme type primitif des porcelaines de la Chine et du Japon.

Par contre, d'autres auteurs, non moins affirmatifs, nient l'existence même de la porcelaine de Corée. L'intérêt qui s'attachait à la résolution d'ane question aussi débattue nous a paru assez vif pour nous déterminer à entreprendre une série de recherches nouvelles puisées autant que possible aux sources originales.

Habitant la capitale de l'empire chinois, dont la Corée est un

1) Ces notes out été données au Musée Guimet par la veuve de M. A. Billequin, correspondant du Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, professeur de Chimie au collège impérial de Peking. Sur le désir du Directeur du Musée, nous publions ces notes pour que chacun puisse en tirer profit.

« AnteriorContinuar »