Diocèse ancien de Châlons-sur-Marne, histoire et monuments: suivi des cartulaires inédits de la commanderie de la Neuville-au-Temple, des abbayes de Toussaints, de Monstiers et du prieuré de Vinetz. [With "pièces justificatives."], Volumen2

Portada
1861
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 372 - Si qua igitur in futurum ecclesiastica secularisve persona, hanc nostre constitutionis paginam sciens, contra eam temere venire temptaverit, secundo tertiove commonita, nisi reatum suum congrua satisfactione correxerit, potestatis honorisque sui dignitate careat reamque se divino judicio [exi]stere de perpetrata iniquitate cognoscat et a sacratissimo corpore ac sanguine Dei et Domini redemptoris nostri Jesu Christi aliena fiat atque in extremo examine districte subjaceat ultioni.
Página 148 - ... 50 à 2m. 35. Les fenêtres ne présentent aucuns détails curieux : le plus grand nombre sont ogivales simples; quelques-unes du XVIe. siècle ; une seule a conservé quelques fragments de verrières reproduisant des scènes de la passion. La chapelle de la Sainte Vierge (droite) a une crédence de la renaissance avec les armes des du Val dans le tympan (1). Plusieurs dalles de marbre pareillement armoriées recouvrent, la première dans la même chapelle, le corps de Charlotte du Val de Dampierre,...
Página 272 - CAR TEL EST NOSTRE PLAISIR. Et afin que ce soit chose ferme et stable à tousiours, nous avons fait mettre nostre scel à ces présentes. Donné à Versailles, au mois de mars l'an de grâce mil six cens quatre vingt cinq et de nostre règne le 42...
Página 372 - Decernimus ergo ut nulli omnino hominum liceat eandem ecclesiam temere perturbare , aut eius possessiones auferre vel ablatas retinere, minuere , vel temerariis vexationibus fatigare , sed omnia integra conserventur, eorum, pro quorum .sustentatione et gubernatione concessa sunt, usibus omnimodis profutura.
Página 127 - Les transepts sont élevés et en bon état , une chapelle , élevée de deux marches, s'ouvre de chaque côté du chœur en face des nefs. Le bras de droite est éclairé par une grande fenêtre flamboyante. Celui de gauche est fermé par une porte , il renferme , appliqué dans le mur, un trépassement de la Vierge , la Sainte Vierge couchée , la tête et les pieds soutenus par des enfants qui lisent , derrière sont rangées huit pleureuses tenant des livres : le tout sous une arcade ogivale...
Página 372 - ... modis p[resta]nte Domino poteritis adipisci, firma vobis vestrisque successoribus et illibata permaneant. In quibus hec...
Página 55 - portent d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux croissants de même et en pointe d'une gerbe...
Página 372 - Decernimus ergo ut nulli omnino hominum liceat prefatam ecclesiam temere perturbare, aut ejus possessiones auferre , vel ablatas retinere , minuere , aut aliquibus vexationibus fatigare, sed omnia...
Página 130 - D'azur au chevron d'or, accompagné de trois pommes de pin de même, 2 et /. 219. « DELÂROCHE, autrement Vouzelle », f. 6; r. 2; n
Página 143 - L'église est en grande partie du XVe. siècle. C'est un vaste vaisseau formé par trois nefs à cinq travées, séparées par de grosses colonnes. Les nefs latérales sont voûtées : une des clefs est un pendentif représentant un groupe d'anges d'un joli travail ; elles sont éclairées par douze fenêtres ogivales. Le chœur et les transepts sont du XIVe. siècle ; les fonts appartiennent au XVIe. Dans le collatéral de gauche on lit cette inscription dans un cartouche de très-mauvais goût...

Información bibliográfica