Imágenes de páginas
PDF
EPUB

JOURNAL

DES SAVANTS.

BUREAU DU JOURNAL DES SAVANTS.

M. ABBATUCCI , garde des sceaux, ministre de la Justice, président.

M. Lebrun, de l'Institut, Académie française , secrétaire du bureau.
M. QUATREMÈRE, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-

lettres. Assistants.. M. NAUDET, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie des ins

criptions et belles-lettres et membre de l'Académie des sciences

morales et politiques. M. Giraud, de l'Institut, Académie des sciences morales et politiques.

M. Biot, de l'Institut , Académie des sciences, et membre libre de

l'Académie des inscriptions et belles-lettres. M. Cousin, de l'Institut, Académie française et Académie des sciences

morales et politiques. M. CHEVREUL, de l'Institut, Académie des sciences. M. FLOurens, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpé

tuel de l'Académie des sciences.
M. VILLEMAIN, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie fran-

çaise et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
M. PATIN, de l'Institut, Académie française.
M. Magnin, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles lettres.
M. Mignet, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel

AUTEURS....

de l'Académie des sciences morales et politiques. M. Hase, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres. M. Vitet, de l'Institut, Académie française et Académie des inscrip

tions et belles-lettres. M. BARTHÉLEMY Saint-Hilaire, de l'Institut, Académie des sciences

morales et politiques. M. LITTRÉ, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

[merged small][merged small][graphic][merged small][merged small][merged small]

Camp.sets Hiersemann

38.36 13153

JOURNAL

DES SAVANTS.

JANVIER 1856.

TAE WORKS OF CHRISTOPHER MARLOWE, V. III. London, 1826. The works of Ben-Johnson, in nine volumes, with Notes criticaland

erplanatory, and a biographical Memoir, by W. Gifford Esq.

London, 1816. THE DRAMATIC WORKS OF John FORD, in two volumes, with Noles

critical and explanatory, by W. Gifford Esq. London, 1827,

etc., etc. SPECIMENS OF ENGLISH DRAMATIC POETS, who lived about the time

of Shakspeare, by Charles Lamb. London, 1854.

PREMIER ARTICLE.

Depuis que la renommée de Shakspeare, renfermée d'abord dans son ile natale, et là même ‘obscurcie quelque temps, s'est si prodigieusement étendue dans le monde, depuis qu'il n'y a pas une supé. riorité dramatique décidément plus grande que la sienne, une question accessoire a dû s'élever pour la critique, soit spéculative, soit érudite. Shakspeare, demeuré presque inconnu de l'Europe pendant tout le xvu° siècle, avait-il été, de son temps et dans son pays, autant isolé sur la scène qu'il y était supérieur? Était-il sans prédécesseurs et sans rivaux? Qu'il ait appartenu à une époque, sinon très-éclairée, du moins pleine de science et de génie, cela n'est pas douteux: le xvio siècle nulle part, même en Italie, ne fut plus grand qu'en Angleterre. Bacon, pour la philosophie et l'imagination de style, Spencer, pour la haute poésie, Hooker, Taylor, Barrow, pour l'éloquence religieuse, sont, l'un au

« AnteriorContinuar »