Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1o) J. Gilmary Shea, A Description of Louisiana by Father Louis Hennepin Recollect Missionary, New-York, 1880, in-8, pp. 407; p. 382-92: Bibliography of Hennepin. Le docte historien passe en revue 38 éditions des oeuvres d'Hennepin et les décrit d'après les méthodes modernes.

2) Le recueil consciencieux de G. Shea fut mis à profit par le P. Servais Dirks dans son ouvrage trop peu connu: Histoire littéraire et bibliographique des Frères-Mineurs de l'Observance en Belgique et dans les Pays-Bas, Anvers [1885] in-8°; de 456 pp. Article: L. Hennepin, p. 329-37. La notice biographique est surtout digne d'attention.

3°) Enfin N. E. Dionne utilisa surtout les ouvrages de Shea et de Phileas Gagnon, dont il fit une magnifique synthèse dans son opuscule: Hennepin. Ses voyages et ses œuvres par N. E. Dionne, conservateur de la bibliothèque de la Législature de la Province de Québec, Québec, Raoul Renault, éditeur, 1897, in-4° de 40 pp. Quelques remarques biographiques discutables seront relevées en lieu opportun.

Aux 46 éditions des ouvrages du P. Louis Hennepin énumérées par M. E. Dionne, il faut en ajouter deux récentes, une italienne du P. Marcellino da Civezza, O. F. M., élaborée sur le texte critique de M. G. Shea. On la trouve dans sa Storia universale delle Missioni Francescane, vol. VII, parte IV, p. 1-225, Firenze 1894, sous le titre (1): Descrizione della Luigiana nuovamente scoperta al Sud-Ouest della Nuova Francia nel 1680. Les annotations de ce travail correspondent à l'étude critique de G. Shea.

[ocr errors]

Ensuite une 48° édition, anglaise, parut à Chicago en 1903 (2): Reubens Gold Twaites, A discovery of a vast Country, by Father Louis Hennepin, reprinted from the second London issue of 1698, 2 voll., Chicago 1903. La comparaison de ce double travail conduit à rectifier quelques vues personnelles de E. Dionne, et à élucider certains points obscurs de la vie du P. Hennepin.

La traduction la plus récente de la D. L. est due à la plume infatigable de feu le P. Etienne Schoutens, O. F. M.: Belgische reizigers

total 7. Enfin les 2e et 3e ouvrages réunis eurent 4 éditions anglaises. Total global: 46 éditions. Plusieurs autres éditions incertaines sont omises intentionnellement dans le Courrier du livre, Québec 1898, II, no 20. Cet excellent relevé se termine par cette appréciation: 46 éditions suffisent à pouver que l'oeuvre du P. Hennepin connut des beaux jours, et fut appréciée par ses contemporains..

[ocr errors]

(1) Le P. Marcellino a aussi décrit les trois ouvrages sus-dits de Hennepin dans son Saggio di bibliografia geografica, storica, etnografica Sanfrancescana, Prato 1879, 231-2. Il en donne quelques extraits et décrit la vie de leur auteur, p. 232-6. Il mentionne comme IVe ouvrage d'Hennepin: Carte d'un très grand pays entre le Nouveau Mexique et la Mer Glaciale, Utrecht, chez Brodelet et chez Specht, 1698, et Amsterdam chez A. Someren 1698..

(*) Cité par J. Edmond Roy, Rapport sur les Archives de France relatives à l'histoire du Canada, Ottawa, G. H. Parmeles, 1911, dans: Publications des Archives du Canada, no 6.

der Minderbroedersorde, t. V: Beschrijving van Louisiana door P. Lodewijk Hennepin, opnieuw uitgegeven, Hoogstraten, L. Van Hoof-Roelants, 1904, in-12°, 184 pp.

Enfin une étude flamande synthétique, rédigée d'après les meilleurs auteurs, fut laissée en manuscrit par feu le P. Barthelemy Verelst († 25 déc. 1924 à Bruxelles). Ce travail, moyennant quelques retouches, mérite la publication. - Concernant les onze pages aux chiffres 313 étoilés, devenues fameuses, dans la Nouvelle Découverte, éditée en 1697, le cas se résout de façon très simple: le P. Hennepin désireux de regagner au plus-tôt sa chère mission du Canada, aura probablement confié l'impression à deux éditeurs simultanément; leur calcul approximatif aura nécessité le dédoublement des quelques pages en question. Cette hypothèse très plausible fut émise jadis par le Sendbote de Cincinnati de l'année 1902, XXIX, p. 926-7.

Voici le titre de la traduction espagnole de la ND:

10

Relacion de un païs que nuevamente se ha descubierto en la | America | Septentrional de mas estendido que es la Europa | y que saca a luz en castellano, de bajo de la pro- | teccion de el Em Sr. Duque de el Infantado | Pastrana ..., el Sargente General de Batalla | Don Sebastian Fernandez de Medrano, Director de la Academia Real y | Militar de el Exercito de los Paises Bajos. | En Brusselas, | En casa de Lamberto Marchant | MDC.XCIX. |

In-12, pp. (8), 86; avec 1 carte et 2 planches; cf. Shea, A Description, 389.

IV.

Un quatrième ouvrage, tenu jadis pour apocryphe par d'aucuns, mais très significatif pour l'histoire personnelle de l'auteur, Hennepin, se trouve analysé par Ph. Gagnon (1):

La morale pratique | du | Jansénisme | ou appel comme d'abus à notre souverain Seigneur le | Pape Innocent XII | interjeté | par le R. P. Louis Hennepin | Missionnaire Récollet, Notaire apostolique et chapelain de Son Altesse Electorale de | Bavière | contre les oppressions et vexations du Sieur Cats | Prestre, se disant souvicaire, executeur des ordres de Monseigneur Pierre de Codde, archevêque de Sébaste et vicaire général d'Utrecht. | L'auteur de ce livre et de la Decouverte de la Louisiane | a les exemplaires, et demeure chez Dame Veuve Renswou, près de l'église de St. Jacques au dit Utrecht (2) M.DCXCVIII.

Titre, dont le verso blanc. Avis au lecteur: 14 pages non numérotées, texte 207 pages, in-12°.

(1) Bulletin des recherches historiques, 1907, juin, p. 184-5.

(2) Les conjonctures qui nécessitèrent cette publication, suffisent à expliquer l'absence du nom de l'imprimeur en 1698, et la rareté de l'ouvrage.

[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][graphic][merged small][merged small][merged small][merged small]

Pour apprécier ce volume il faut se rappeler que le P. Hennepin arrive dans les Pays-Bas en 1696, pour y faire imprimer ses ouvrages en préparation. Pendant son séjour à Utrecht en 1697, un certain nombre d'habitants Français, Wallons et Belges, réfugiés, présentent une requête à Mgr Pierre de Codde, archevêque de Sébaste, pour qu'il soit permis au P. Hennepin de faire les fonctions de missionnaire, c.-à-d. prêcher, entendre les confessions, catéchiser les enfants, visiter les malades, le tout dans la langue française, qui est la seule qu'ils comprennent. Hennepin dit que le Sieur Cats, sous-vicaire de l'évêque de Sébaste, a engagé son supérieur à ne pas lui permettre de dire la Messe et de prêcher en français; qu'il a fait donner des ordres aux Dominicains d'Utrecht de ne pas lui permettre d'officier dans leur église. Il se retira alors chez une veuve catholique, où il disait la messe, et en appela au Pape comme d'abus (1).

Ce volume est le seul exemplaire que je connaisse, dit Mr. Phileas Gagnon, dans son Essai de bibliographie Canadienne, II, no 981, pp. 134-5 (2). (A suivre).

Bruxelles.

P. JÉRÔME GOYENS, O. F. M.

(1) Les faits rapportés sont parfaitement vraisemblables, sinon prouvés. Les Archives du Royaume à Bruxelles, rapportent parmi le Fonds Jesuitique des Missions en Hollande, des épisodes analogues du temps de Pierre Codde, peu sympathique aux Réguliers. Voir sur la façon étrange d'agir de ce prélat récalcitrant V. d. Haute, Brevis hist. Ord. Min. 191.

(2) Je dois cette description à l'amabilité du R. P. Théodoric Paré, Gardien du couvent de Montréal, qui a bien voulu copier à mon usage ces notes bibliographiques recueillies par le R. P. Hugolin Lemay, O. F. M. Je me fais un devoir d'exprimer ma vive reconaissance pour cette charité. Il y en a un autre exemplaire à Paris, Bibl. Nat.: D 12096; voir Catal. des Imprimés, Auteurs, vol. 70, 1919, 515, s. v.

[merged small][ocr errors][merged small]
« AnteriorContinuar »