Archivum franciscanum historicum: periodica publicatio trimestris cura pp. Collegii D. Bonaventurae, Volumen18

Portada
Collegium, 1925

Dentro del libro

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Pasajes populares

Página 329 - A new discovery of a vast country in America, by Father Louis Hennepin; reprinted from the second London issue of 1698, with facsimiles of original title-pages, maps, and illustrations, and the addition of introduction, notes, and index by Reuben Gold Thwaites . . . Chicago: AC McClurg.
Página 462 - Récollect, qui est repassé en France, il faut un peu le connoistre, car il ne manquera pas d'exagérer toutes choses, c'est son caractère, et a.
Página 467 - ... rire les protestants memes, surpris de voir un religieux qui se disait missionnaire et notaire apostolique, exhorter un prince heretique a fonder une eglise dans le nouveau monde.
Página 216 - Testes autem qui fuerint nominati si se gratia odio vel timore subtraxerint per censuram eandem cessante appellatione cogatis veritati testimonium perhibere. Quod si non omnes hiis exequendis potueritis interesse duo vestrum ea nichilominus exequantur.
Página 461 - ay creu qu'il estoit à propos de vous faire le narré des aventures de ce canot, parce que je ne doute pas qu'on en parle, et si vous en souhaitez conférer .avec le Père Louis...
Página 363 - Le sermon de Charité avec les probations des erreurs de Luther, fait et composé par frère Illyrique, translaté de latin en mas n'est pas dans les tables.
Página 317 - Canada, voudrait y retourner. Comme Sa Majesté n'est pas satisfaite de la conduite de ce religieux, Elle veut qu'ils s'assurent de luy,' s'il y repasse et qu'ils l'adressent à l'Intendant de Eochefort, à qui Sa Majesté fera savoir ses intentions sur son sujet
Página 190 - Franciscum duobus transversis ensibus valde fulgentibus in modum crucis signatum, quorum unus a capite ad pedes, alius a manu in manum per pectus transversaliter tendebatur.
Página 434 - Cette liste de taxation, en effet, ne connaît pas les œuvres de saint Thomas composées en Italie, et plus spécialement la III* Pars; or il est manifeste qu'on n'a pas dû attendre l'année 1286 pour mettre cet ouvrage en circulation à Paris. Saint Thomas étant mort en 1274, c'est dans les premières années qui ont suivi sa mort que la III* Pars a dûêtre connue à Paris.
Página 178 - Ab ea igitur hora liquefacta est anima eius, ut dilectus ei locutus est. Patuit paulo post amor cordis per vulnera corporis !

Información bibliográfica