Mémoires de la Société royale académique de Savoie, Volumen11

Portada
F.R. Plattet, 1843
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 106 - Gallico, qui quina et vicena stipendia aut plura meruerant, quorum nomina subscripta sunt, ipsis liberis posterisque eorum civitatem dedit et conubium cum uxoribus, quas tunc habuissent, cum est civitas iis data aut, si qui caelibes essent, cum iis, quas postea duxissent, dumtaxat singuli singulas.
Página 314 - Tentyra. summus utrimque 35 inde furor vulgo, quod numina vicinorum odit uterque locus, cum solos credat habendos esse deos, quos ipse colit.
Página 37 - Dans nos climats, la demi -somme moyenne des observations de 9 heures du matin et de 3 heures du soir, ne surpasse guère que d'un dixième de millimètre la moyenne des observations de midi.
Página 9 - sommité , s'il n'était prédominé par une cause plus « énergique , qui résulte de l'élancement du cône « montagneux dans la région atmosphérique. Ses « flancs solides , opaques , à teintes plus ou moins « sombres , absorbent et répercutent avec force les « rayons calorifiques , et échauffent par conséquent « plus fortement la couche d'air ambiante que ne « peut l'être une couche située à égale hauteur dans « l'atmosphère diaphane ; de là une raréfaction , une « ascension...
Página ii - Ce son , que l'on pourrait appeler sous^ résonnance, doit certainement avoir un rapport mathématique avec les deux sons générateurs , et c'est vers la recherche de ce rapport que se sont dirigées les expériences et les calculs du savant physicien. Le résultat de ses recherches a été la découverte de la loi à laquelle il est soumis, et qui peut être énoncée ainsi : Deux sons qui vibrent ensemble reproduisent toujours un troisième son égal à celui qui serait donné par un nombre devibrations...
Página 106 - Caesiano, quinis et vicenis pluribusve stipendiis eme-ritis, dimissis honesta missione, quorum nomina subscripta sunt, ipsis, liberis, posterisque eorum civitatem dedit et conubium cum uxoribus, quas tune habuissent, cum est civitas iis data aut siqui coelibes essent, cum iis, quas postea duxissent dum-taxat singuli singulas.
Página xxii - StrSaturnin et du château de Montagny. Deux surfaces polies , qui se coupent à angle aigu , y forment le plancher et le toit d'une petite grotte, que les gens du pays appellent la Grotte des Fées. On y arrive par une pente longue et rapide. La roche est formée d'un calcaire gris - jaunâtre , très-fendillé et a cassure inégale. La direction des couches est le nord-nord-est; leur inclinaison est de 25° à 3o°...
Página 286 - Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre inhibitionis infringere vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attemptare presumpserit indignationem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum.
Página 141 - C'est aujourd'hui que, dans la » capitale , la Raison brûle aux pieds de la statue » de Louis XIV ces immenses volumes qui attes» toient la vanité de cette caste. D'autres vestiges » en subsistent encore dans les Bibliothéques pu» bliques, dans les Chambres des comptes, dans » les chapitres à preuve et dans les maisons des
Página 8 - ... des marées aériennes montagneuses, et nous sommes amenés à leur chercher une cause différente , en faisant le raisonnement suivant : Dès que le soleil commence à éclairer une cime, il détermine réchauffement de sa surface , et par suite une raréfaction dans la couche d'air en contact. Celle-ci s'envole alors pour faire place à la tranche suivante qui subit la même loi, en sorte que de proche en proche l'aspiration tend dans la matinée à se transmettre jusqu'à la plaine. Cependant...

Información bibliográfica