Dictionnaire biographique des Belges: hommes et femmes, morts et vivants ... Suivi d'une notice sur diverses puissances de l'Europe, avec la chronologie de leurs souverains : dédié a S. M. Le Roi

Portada
Librairie-encyclopédique de Perichon, 1848 - 283 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 9 - veux-tu nous entraîner dans l'abîme » avec toi? » Son mari , plus humain , donna quelques secours au malheureux Alard , et engagea le charretier à le conduire en lieu de sûreté. De là, il se rendit dans le comté d'Oldenbourg , où il devint aumônier du prince ; mais ayant été appelé par les Anversois , auxquels la liberté du culte venait d'être accordée , l'amour de son pays natal l'attira de nouveau dans la Belgique, et l'y ramena encore deux fois, malgré les persécutions du duc...
Página 152 - Autrichiens, il ne montra ni humeur ni ressentiment; il fit donnerau traître 300 riidalers, avec une lettre pour le comte de Buquoy, conçue en ces termes : °Cazel étant votre » affectionné serviteur, et non pas le » mien, je vous l'envoie, afin que vous » profitiez de ses services. » Ernest passe, avec raison , pour l'un des plus grands généraux de son temps. Jamais capitaine ne fut plus patient, plus infatigable, ni plus endurci au travail, aux veilles, au froid et à la faim. Il metlait...
Página 13 - lui rend des actions de grâces pour »ses victoires, nous lui demandons de »les faire heureusement cesser par »une paix prompte et durable. Le »sang de Jésus-Christ est le seul »qui coule sur nos autels ; tout autre »nous alarme ; un prince de l'Eglise «peut, sans doute, avouer cette »crainte devant un roi très-chrétien.
Página 49 - Cet artiste cultivait la chimie en même temps que la peinture. Un jour qu'il cherchait un vernis pour donner du brillant, il trouva que l'huile de lin ou de noix, mêlée avec les couleurs, faisait un corps solide et éclatant qui n'avait pas besoin de vernis.
Página 205 - SAS (CORNEILLE), néàTurnhout, province d'Anvers, l'an i5g3¿ fut successivement professeur en philosophie à Louvain , chanoine de Malines et professeur en théologie dans le séminaire de cette ville , et enfin chanoine, officiai et vicaire général d'Ypres. Il mourut le 8 novembre i656, après s'être distingué également par sa piété et par ses connaissances dans les matières ecclésiastiques.
Página 72 - L'empereur CharlesQuint s'étant prêté au désir que Daens avait de lui donner à diner , le généreux marchand jeta au feu , à la fin du repas , un billet de deux millions qu'il avait prêtés au prince. Je suis , lui dit-il , trop payé , par l'honneur que votre majesté me fait. « Les » princes qui régnent par la vr...
Página 115 - Méthode simple pour apprendre à préluder en peu de temps avec toutes les ressources de l'harmonie, paru en l'an X (1802) à l'Imprimerie de la République.
Página 228 - Il légua sa biblothèque aux carmes déchaussés; des sommes considérables au mont-de-piété, afin que cet établissement pût prêter aux pauvres sans intérêt; d'autres sommes pour l'embellissement de l'église. Enfin le tiers de sa succession fut vendu et distribué...
Página 94 - Observations philosophiques sur le système de Newton, le mouvement de la terre et la pluralité des mondes, avec une dissertation sur les tremblements de terre, les épidémies, les orages, les inondations, etc., Liège, 1771 ; 2" édition, Paris, 1778; 3' édition, Liège, 1788, avec des augmentations considérables.
Página 72 - Thiell en Flandre , devint barbier de Louis XI, et ensuite son ministre d'état. Sa faveur continua tant que ce prince fut sur le trône ; mais au commencement du règne de Charles VIII , on lui fit son procès , et il fut attaché à un gibet en...

Información bibliográfica