Mémoires historiques sur l'arrondissement de Valenciennes, Volúmenes3-4

Portada
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 70 - ... en tesmoing de ce nous avons fait mettre nostre scel à ces présentes, donné en nostre ville de Gand le septième jour de Décembre l'an de grâce mil quatre cens et quatre vings.
Página 136 - Meulan d'Ablois, chevalier, conseiller du Roi en ses conseils, maître des requêtes honoraire de son hôtel, intendant de justice, police, et finances en la Généralité de Limoges, par sou très humble serviteur Capitaine, ingénieur-géographe du Roi, 1783.
Página 244 - Et à chou que nus ne cuidèche chou que fait est estre follement ordennet , nous volons que tout li confrère sachent que chest fait et ottryet dou consentement dou Conte Bauduin et de...
Página 60 - J'EN jure par le Dieu Tout-Puissant et sur la damnation de mon âme , que je crois tout ce que croit l'Eglise Catholique , Apostolique et Romaine, et que je liens la doctrine qu'elle a tenue et tient sous l'obéissance de nostre Saint père le Pape; détestant toutes doctrines contraires à icelles ; si comme des Luthériens , Calvinistes, Anabatistes et tous autres hérétiques et sectaires ; et qu'en tant que moy sera, je m'opposeray et contrarieray à icelles.
Página 240 - Dieu, entre nous au moins, tenions ' dilection ; laquelle dilection, ad chou qu'elle soit wardée entre nous sans violence, no Frère ont inposet aucunes lois, car juste cose est que chils soit corrigiés de lois umaines qui ne se voet obtempérer as lois divines. § II. Et pour chou ordonne!
Página 156 - Ils étaient chargés de la confection des chemins, et de plusieurs parties importantes de la police qui exigeaient de la célérité dans l'exécution. Ils surveillaient l'administration des villes, l'emploi de leurs deniers, et tous les détails économiques du service militaire. Le paiement et le logement des troupes étaient encore confiés à leurs soins. Le Gouvernement, par le moyen de ces Magistrats, avait la plus exacte connaissance de tout ce qui se passait dans les provinces. Leur autorité...
Página 244 - Se li cars, u li... d'aucuns brisèche, u li kevaus soit lassés, li uns aidèche et awarde l'autre, se chou faire puet sans mort et sans prise de se corps , et se chou ne fait, il l'amendra de v s. ensi que dessus dit est. § XL VI. Jou, Tisserus, cancelliers eslius par le coumun...
Página 172 - ... l'incendie judiciaire , une formule énergique de bannissement, un symptôme terrible de proscription. En détruisant le logis d'un condamné on était censé lui dire : « Retire-toi, tu n'as plus parmi nous » ni feu ni lieu. Tu n'as plus de patrie, partant plus de foyer. •» C'était Yinterdictio tecti des Allemands qui s'exécutait , soit en enlevant le toit du proscrit , en abattant sa maison , soit en palissadant sa porte, en comblant son puits ou en éteignant son feu. Considéré comme...
Página 338 - Essai sur le régime économique, financier et industriel du Hainaut , après son incorporation à la France, par HENRI CAFFIACX, in-8°.
Página 24 - Mais il ne s'agit pas d'argumentation logique ; et l'histoire est là pour attester que , dans le grand mouvement d'où sortirent les communes ou les républiques du moyen âge, pensée et exécution , tout fut l'ouvrage des marchands et des artisans qui formaient la population des villes.

Información bibliográfica