memoires de La Socite Royale centrale D'Agriculture sciences et arts du Departement du nord.1847

Portada
1847
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 458 - Mémoires de la Société royale et centrale d'agriculture, sciences et arts du département du Nord. séant à Douai.
Página 363 - Lalaing une rente pour le repos de son âme et de celle de son épouse.
Página 303 - Pendant que je fus là je le confirmay et fortifiay toujours en cette volonté; à quoy sa femme apportoit non moins d'affection que moy. Et le jour venu qu'il me falloit partir de cette belle compagnie de Mons, ce ne fut sans...
Página 468 - Histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans le Hainaut français, dans la Flandre française et dans l'Artois, 1716-1791.
Página 302 - ... se communiquent avec plus de franchise, n'ayant l'esprit bandé qu'à mon but, qui n'estoit que d'avancer le dessein de mon frère, elle parée et toute couverte de pierreries et de broderies, avec une robille à l'espagnole de toile d'or noire, avec des bandes de broderie de canetille d'or et d'argent, et un pourpoint de toil...
Página 301 - L'heure du soupper venue, nous allons au festin et au bal, que le comte de Lalain continua tant que je fus à Mons, qui fut plus que je ne pensois, estimant de devoir partir le lendemain. Mais Cette honneste femme me contraignit de passer une semaine avec eux ; ce que je ne voulois faire, craignant de les incommoder : mais il ne me fust...
Página 462 - Catalogue descriptif et raisonné des manuscrits de la bibliothèque communale de la ville d'Amiens, par J.
Página 304 - Lalain , pour l'amitié tres-grande qu'elle m'avoit vouée ; et me fit promettre qu'à mon retour je passerois par là. Je luy donnay un carquan de pierreries, et à son mary un cordon et enseigne de pierreries, qui furent estimez de grande valeur, mais beaucoup cheris d'eux (') M.
Página 447 - Annales des voyages et sur le Journal d'agriculture , d'économie rurale et des manufactures du royaume des Pays-Bas.
Página 303 - ... les chanoines, et en chaque maison il y en a trois, ou quatre, ou cinq, ou six jeunes avec une vieille, desquelles vieilles il y en a quelque nombre qui ne se marient point, ni aussi l'abbesse ('). Elles portent seulement l'habit de religion le matin au service de...

Información bibliográfica