Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DES

OUVRAGES ANONYMES

PAR

ANT. ALEX.

BARBIER

TROISIÈME ÉDITION, REVUE ET AUGMENTÉE PAR

MM. OLIVIER BARBIER, RENÉ ET PAUL BILLARD

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

SUPERCHERIES LITTÉRAIRES DÉVOILÉES
PAR J.-M. QUÉRARD

PUBLIÉE PAR MM. GUSTAVE BRUNET ET PIERRE JANNET
TOME V, 2o PARTIE.

AVEC UNE TABLE GÉNÉRALE DES NOMS RÉELS

DES ÉCRIVAINS ANONYMES ET PSEUDONYMES CITÉS DANS LES DEUX OUVRAGES

[graphic][subsumed][merged small][merged small][merged small][merged small]

tr. to Grap 1-14-97

E

EAU

Eau (1) de mille fleurs, comédie-ballet en trois actes. (Par BARBIER, de Lyon.) Lyon, 1707, in-12. D. M.

Eaux (les) de Chaudfontaine, comédievaudeville en un acte. (Par MM. Math.Lamb. POLAIN, L.-S. ALVIN et le comte DE LANNOY, plus tard prince DE RHEINAWOLBECK.) Verviers, Beaufays, 1827, in-8, 42 p.

Eaux (les) de Passy ou les coquettes à la mode, comédie-nouvelle en un acte et en prose, avec des divertissements. (Par Pierre NAQUET.) Paris, 1761, in-12, 2 ff. et 74 p.

Eaux (les) de Pirmont, comédie; représentée à Pirmont au mois de juin 1669, devant la serenissime maison de Brunswic et Lunebourg. Lion, Jean Girin et Barthelemy Rivière, s. d., in-12, 6 ff. et 72 p.

L'épitre à la duchesse de Brunswic est signée C. (CHAPUZEAU).

Réimprimé dans la Muse enjouée de l'auteur. Lyon, 1674, pet. in-12.

Eaux (les) minérales de Pougues, par M. D. L. R. (DE LA RUE). Nevers, 1746, in-12.

Eaux (les) minérales de Provins, comédie-vaudeville en un acte, avec un divertissement, par M. O... (Christophe OPOIX), inspecteur honoraire des eaux minérales. Provins, Lebeau, 1824, in-8.

Voy. Supercheries », II, 1278, d.

Eaux (les) thermales en Chine, par le docteur T. D. B. (le docteur Tibulle DESBARREAUX-BERNARD), seconde édition. Toulouse, Chauvin, 1870, in-8, 7 p.

Les noms de Chong-ly (Luchon ?) et de Lo-fol-hi Filhol ?) donnent lieu de penser qu'il s'agit d'eaux thermales qui ne sont pas précisément dans le Céleste Empire.

Ébauche d'un cours préliminaire de droit naturel, ayant pour objet de ramener la morale et la politique à la loi de Dieu et de nature, et aux maximes de

T. V.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

EBURONS

l'Evangile. Première partie : Notes analytiques et critiques sur le « Contrat social » de J.-J. Rousseau. Par A. DE V. (Aimé DE VIRIEU). Lyon, Barret, 1829, in-8, tomes I et IV.

Les tomes II et III n'ont pas été publiés. L'auteur, né à Lyon vers 1752, est mort Alger en décembre 1834 sans avoir pu terminer son travail.

Ébauche de la religion naturelle, par WOLLASTON, ouvrage traduit de l'anglois, avec un supplément et autres additions considérables (par GARRIGUE). La Haye, J. Swart, 1726, in-4; 1756, 3 vol. in-12.

Voy. la «Bibliothèque britannique, La Haye, 1733, in-12, t. XI, p. 60, et t. XV, p. 222.

C'est à tort que quelques rédacteurs de catalogues ont attribué cette traduction à GENEST.

Ébauche pour donner une idée de la forme du gouvernement de l'empire de Russie. (Par le comte MUNNICH.) Copenhague, 1774, in-8. A. L. Ebaudisseman dijonnoy sur l'heurôse naissance de Monseigneur duc de Bregogne. (Par Aimé PIRON.) 1682, in-12, 27 p. Voir Mignard, Hist. de l'idiome bourguignon »

p. 254.

[ocr errors]

Eburonade (l') en vers burlesques, ou guerre des Liégeois. (Par l'abbé HANSOTTE.) A Visé, de l'imprimerie des vrais citoyens, 1791, in-8, 2 ff. lim., 106 p. et 1 f. d'errata.

Il y a deux tirages distincts. M. Ul. Capitaine a donné la clef des noms qui figurent dans ce pamphlet. Voy. p. 111, note 1 de ses « Recherches sur l'introduction de l'imprimerie dans la principauté de Liége ». Bruxelles, 1867, in-8.

Eburons (les) liégeois, les hauteurs. droits, priviléges, franchises et liberté, de MM. les maistres jurez et conseil, et XXXII métiers de la noble cité de Liéges Liége, P. Danthez, 1678, in-4, 6 ff. lim.,

136 p.

L'auteur, Antoine ROLANDI, commissaire de la cité de Liége, défend dans ce livre les droits et les

1

[merged small][ocr errors]

priviléges des Liégeois contre l'esprit d'envahisse-a

ment de Maximilien de Bavière. Il existe une suite des Eburons... S. l. n. d., in-4, 31 p.

Ul. Capitaine, p. 136 de la Bibliographie liégeoise de M. de Theux.

Écarté (1), ou un lendemain de bal, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles, par MM. J.-A. JACQUELIN, OURRY et A. B. (André-René-Balthazar ALISSAN DE CHAZET); représentée, pour la première fois, à Paris, sur le théâtre du Vaudeville, le 25 septembre 1822. Paris, Quoy, 1822, in-8, 34 p.

Ecarts (les) des théologiens de M. d'Auxerre sur la Pénitence et l'Eucharistie. Liége (Paris), 1748, in-4, 51 p.

On donnait cette critique au P. PATOUILLET, jésaite; mais le P. BERNARD, d'Arras, avoua à l'abbé Goujet qu'il en était l'auteur.

b

Écarts (les) du tempérament, ou le Catéchisme de Figaro, esquisses dramati- c ques. (Par ANDREA DE NERCIAT.) Londres, 1785, petit in-12.

C'est le commencement d'un ouvrage fort libre de Nerciat, le Diable au corps ». Il paraît que ce fragment avait été dérobé à l'auteur et qu'il fut imprimé clandestinement en Allemagne.

Ecce homo. (Par Louis-Claude DE SAINTMARTIN.) Paris, chez les directeurs de l'imp. du Cercle social, 1792, in-12.

Ecclesiæ gallicanæ in schismate status. Ex actis publicis. Estat de l'Église gallicane durant le schisme. Extrait des registres et actes publics. (Publié par Pierre PITHOU.) Paris, imp. de M. Patisson, 1594, in-8.

Ecclésiaste (l') de SALOMON, traduit de l'hébreu en latin et en françois, par les auteurs des «< Principes discutés » (les PP. capucins Louis de Poix, JÉRÔME d'Àrras et Claude-Robert HURTAULT, Connu sous le nom de SERAPHIN de Paris). Paris, Cl. Hérissant, 1771, in-12.

Ecclésiastique (1) accompli, ou plan d'une vie vraiment sacerdotale, par l'auteur des Pensées ecclésiastiques » (l'abbé Guy-Touss.-Jul. CARRON). Londres, 1800, in-18.

[ocr errors]

Réimprimé avec le nom de l'auteur.

Échange (1), ou quand est-ce qu'on me marie? comédie en deux actes. (Par VOLTAIRE.) Vienne, 1765, in-8, 47 p.

Cette pièce avait été jouée à Cirey en 1731, sous le titre du Comte de Boursoufle ».

Eschantillon des premières fleurs du bouquet de philosophie sur les attributs et questions tant de la philosophie en général que de la logique; par M. V. (Claude

d

WAFLART), docteur ès arts et professeur de philosophie en l'Université de Paris. Paris, s. d., in-8.

Échantillon du bon sens des temps modernes. Par un prêtre vosgien (l'abbé J.B. PETITNICOLAS). Paris, J. Lecoffre, 1855, in-16, vII-463 p.

Échelle (1) catholique, ou histoire de la religion chrétienne par siècle; suivie d'un tableau des fêtes et des cérémonies de l'Eglise. Par l'abbé J.-B.-A. A. (l'abbé J.-B.-Armand AUGER, mort en 1854). Paris, Vrayet de Surcy, 1847, in-12.

Voy. Supercheries», I, 139, e, et II, 368, b.

Échelle (1) de saint Jean Climacus, nouvellement traduite en françois par M. R. G. A. G. (René GAUTIER, avocat général). Paris, 1603, in-12.

Voy. Supercheries », III, 405, e.

Échelle du cloître et apologie à Guillaume, abbé de Saint-Thierry. (Par GUIGNES, premier prieur de la Grande-Chartreuse, traduite en françois par Jean LE NOIR.) Paris, Savreux, 1630, in-18.

Le deuxième ouvrage est de S. BERNARD; le premier lui a été faussement attribué.

Échelle mystique, composée de vingtquatre échellons, pour monter au ciel ; en forme de méditations et prières, pour les vingt-quatre heures du jour; composée par P. D. B. L. Paris, Pierre de Bresche, 1649, in-12.

Il y a apparence que ces quatre lettres signifient Pierre DE BRESCHE, libraire. (Note de M. Boulliot.)

Échelle physiologique gravée et coloriée, précédée d'une explication extraite de la mappemonde physico-climatologique du docteur W. Butte. Par J.-N. C. (CHAMePION). Paris, Pelicier, 1822, in-8, 1 f. de titre, 4 p. et 1 pl. grav.

f

Échelles (les) mobiles, dites Fahrkunst; leur inventeur: Hubert Sarton, de Liége. (Par Jules PONSON, étudiant à l'Université de Liége.) Liége, Renard, 1860, in-8, 16 p. Ul. C.

Echer de la Linth, ou le véritable patriote, par l'auteur de « Fontenelle et la marquise de G*** dans les mondes » (H. FAVRE, de Wufflens, canton de Vaud). Genève et Paris, 1826, in-8.

Écho (l') de l'Élysée, ou dialogues de quelques morts célèbres sur les Etats-généraux de la nation et les provinces. (Par DINGE, ancien bibliothécaire du prince de Condé.) Octobre 1788, in-8.

Écho (l') de l'Europe. (Par l'abbé FRÉVILLE.) Paris, 1791, 30 numéros in-8.

in-8.

Écho (l') de la sainte montagne visitée | a | Paris, Chevalier, mars 1818-février 1819, par la mère de Dieu, ou un mois de séjour dans la société des petits bergers de la Salette. (Par Mile Marie DES BRULAIS.) Nantes, imp. Charpentier, 1852, in-8.

L'auteur a signé la dédicace.

Écho (') de Sainte-Hélène, traduit de l'anglais d'OMEARA, avec préface (par Auguste-Alexis-Floréal BARON, professeur à l'Université de Liége). Bruxelles, Lacrosse, 1824, 3 vol. in-8. J. D.

Écho (1) des salons de Paris depuis la Restauration, ou recueil d'anecdotes sur l'ex-empereur Bonaparte, sa cour et ses agents. (Par Jacques-Thomas VERNEUR.) Paris, Delaunay, 1814-1815, 3 vol. in-12. Écho (l') du Parnasse, ou choix des œuvres inédites des auteurs contemporains. (Recueilli et publié par B. FURCY.) Paris, B. Furcy, 1823, in-12.

Écho (l') du public, comédie en vers et en un acte. Représentée pour la première fois, par les comédiens italiens, le 7 mars 1741. (Par Jean-Antoine RoMAGNÉSI et Antoine-François RICCOBONI.) Paris, veuve Delormel, 1741, in-12.-La Haye, A. Van Dale, 1742, in-12, 39 p..

Écho (1') du public, ouvrage périodique. (Par Ph. BRIDARD DE LA GARDE.) 1740, in-12.

Echo du rivage septentrional du Pont, lettre à ... M. Koehler, ou examen de la critique de l'écrit : « Antiquités de la côte septentrionale du Pont », par l'auteur de cet ouvrage (V. KOEPPEN). Vienne, Carl Gerold, 1823, in-8, 16 p.

Éclair de lumière descendant des cieux pour découvrir, sur la nuit des peuples de la terre, la corruption qui se trouve dans leurs ténèbres, etc. (Par J. ALLUT.) S. l., 1711, in-8. V. T.

La Biographie universelle» n'a point donné d'article à cet auteur, dont on a encore quelques autres oavrages où l'on trouve des lettres écrites sous le nom bd'Elie Marion, de Nicolas Facio et de Charles Portalès. Les savants rédacteurs du Catalogue de la Bibliothèque Casanate soupçonnent qu'un seul et même individu pourrait s'être caché sous ces différents noms. Toutes ces productions sont pleines de fanatisme et d'ineptie. La conjecture de mes habiles confrères me semble ne pouvoir être adoptée que relativement à Elie Marion ; car Nicolas Facio et Charles Portalès parlent de la personne qui leur est connue sous ce nom. Voyez les « Avertissements prophétiques d'Elie Marion », etc., Londres, Robert Roger, 1707,

[ocr errors][ocr errors]

Écho et Narcisse, poëme en trois chants... (Par PEYRAUD DE BEAUSSOL.) C Paris, Robustel, 1769, in-8. V. T.

Écho (1) et trompette des bienfaits dont Dieu a bienheuré la France, et particulièrement en cette renaissance et baptême de monseigneur le Dauphin et de mesdames ses sœurs. Fontainebleau, par Fleury Bourriquant, 1606, in-8, 22 p.

Signé C. DE BASS. (probablement Claude DE BASSECOURT).

Trois tirages la même année.

Écho français. (Publié par C. CONSTANT.) Bruxelles, 1833, in-18, 90 p.

Recueil de pièces en vers et en prose contre LouisPhilippe.

Écho (1) médical, ou précis de tous les ouvrages périodiques relatifs aux sciences médcales... rédigé par une société de médecins. (Par J.-F. LACOMBE.)

f

in-8.

Misson, dans son Théâtre sacré des Cévennes », cite plusieurs fois ces trois individus.

Éclair sur l'association humaine. (Par Louis-Claude DE SAINT-MARTIN.) Paris, an V-1797, in-8.

Éclairage (de l'). (Par L.-F. DE TOLLENARE.) Nantes, imp. de Mellinet-Malassis, in-8.

Éclaircissement à l'amiable entre la noblesse et le tiers-état. (Par Ch.-G. TousTAIN DE RICHEBOURG.) S. l., 1789, in-8, 1 f. de tit. et 18 p.

Éclaircissement au sujet des dépêches du Prince régent de Portugal, concernant les Jésuites, envoyées à son ministre à Rome... par M. S** (Louis SILVY), ancien magistrat. Paris, Egron, 1816, in-8, 48 p.

Voy. Supercheries », III, 488, f.

Éclaircissement d'un fait tiré de saint Chrysostome. (Par Gabriel-Nicolas MAULTROT.) 1791, in-8, 69 p. Douteux.

Éclaircissement de cette célèbre et importante question: Si le Concile de Trente a décidé ou déclaré que l'attrition conçue par la seule crainte des peines de l'enfer, et sans aucun amour de Dieu, soit une disposition suffisante pour recevoir la rémission des péchés. (Par QUERAS, docteur de Sorbonne.) Paris, A. Dezallier, 1685, in-8.

Éclaircissement de plusieurs difficultés touchant les Conciles généraux... par l'auteur de l'a Instruction théologique sur les promesses faites à l'Eglise » (le P. TRANQUILLE, de Bayeux, connu sous le nom d'OSMONT DU SELLIER, suivant la «< France

« AnteriorContinuar »