Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DU MÊME AUTEUR

LES QUESTIONS D'ÉCONOMIE SOCIALE DANS UNE GRANDE VILLE POPULAIRE (ÉTUDE ET ACTION), avec une statistique des institutions de prévoyance et de philanthropie à Marseille, ouvrage qui a obtenu de l'Académie des sciences morales et politiques une médaille d'or au concours du prix J. Audéoud, 2me éd. Paris, Guillaumin, 1889.. ..10 fr. UNE VISITE A QUELQUES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE EN ITALIE, Paris, Guillaumin, 1891.. 5 fr.

LA RÉFORME DES CAISSES D'ÉPARGNE FRANÇAISES, Paris, Guillaumin, 1891, 2 vol..... 10 fr.

Lauréat de l'Académie française

et de l'Académie des Sciences morales et politiques

L'ACTION SOCIALE

PAR L'INITIATIVE PRIVÉE

Avec des documents pour servir à l'organisation d'institutions populaires
et des plans d'habitations ouvrières

PARIS

GUILLAUMIN & C, ÉDITEURS

14, RUE RICHELIEU

-

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

PRÉFACE

Travaillons, mais non pas comme si nous étions responsables de tous les chardons qui poussent sur la terre, seuls à lutter contre les maux et les intempéries, nous plaignant toujours de ce que la terre n'est pas le paradis. Soyons contents, quand nous travaillerons, de faire ce qui est en notre pouvoir, et ne nous désolons pas parce que c'est peu. Il faut sept hommes, dit-on, pour faire une épingle: l'un fait la tête sans s'inquiéter de la pointe, l'autre la pointe sans s'occuper de la soudure...

Le monde attend du secours. Il est vieux, mais ce vieux monde attend sa rénovation. Pour cela, il faut que des cœurs nouveaux prennent vie individuellement, se multiplient, se développent. Alors naîtront spontanément de nouvelles lois respectueuses de la liberté, des sociétés nouvelles d'où le mensonge sera exclu. Dieu fera toutes choses nouvelles.

Aurora Leigh.

Le titre de ce livre en dit l'objet et l'unité.

S'il répondait au désir de l'auteur, il serait :

une démonstration par les faits d'une doctrine sociale; une nouvelle application d'une méthode d'étude et de réalisation;

un manuel documentaire pour quelques formes d'activité.

I

La doctrine pourrait se définir et se résumer dans la série d'idées que voici :

1. Les thèses de socialisme au sens précis du mot (trop de

coureurs de popularité en abusent avec l'épithète de bon ou de véritable pour que nous nous résignions à l'employer ainsi), c'est-à-dire les théories de refonte de la société par l'État, par la loi ou par la violence, sont toutes fausses, à des degrés divers, mais a priori et en soi. Rien dans l'histoire de l'humanité, pas plus que la raison, n'autorise à croire au changement brusque et intégral d'une civilisation par un coup de légalité ou de force. Là aussi la nature n'avance ni par sauts, ni par ruptures, elle évolue.

2. L'organisation sociale, au point où elle en est arrivée, suit une tendance constante à une répartition plus étendue du bien-être et de la culture, à une solidarité plus étroite entre les êtres humains, à plus de justice dans leurs relations. Loin de servir les progrès successifs que cette tendance détermine, les entreprises des sectes socialistes les retardent par la crainte, par le découragement, par des réactions intermittentes.

3. Seconder la tendance dont il s'agit, la faciliter soit directement par l'action, soit indirectement par l'abolition des obstacles, telle est la seule solution possible à ce qu'on appelle avec une emphase souvent peu sincère le problème social.

4. En vue de cette solution, au lieu de poursuivre les unes après les autres et les unes indépendamment des autres les réformes des défectuosités sociales, il est préférable de les aborder autant que possible parallèlement, pour les rendre harmoniques, pour rapprocher la condition

« AnteriorContinuar »