Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CXXXI.

Jean de Gourdon, chevalier, Hugue, chevalier, et Jean de Berloz, clerc, commissaires nommés par le maréchal Boucicaut, baillent à Philippon Guerrichon le gouvernement du temporel de l'abbaye des Châtelliers, mis en la main du roi.

1361.17 JUIN.

Sachent tous, que nous Jehan de Gourdon, chevalier et Hugue, chevalier, commissaires avec hounorable homme Jehan Le Bertoz, clerc, à celle clause et à chacun de vous deputés ès Chateliers et ressors de S. Maixent, de Niort et de Lezignen sur les finances et amortimens des acquez faits par les gens d'eglise, de par haut et puissant seigneur Mons. Jehan le Mangre, dit Boucicaut, maréchal de France et lieutenant du Roy nostre sire ès parties de Poitou et de Belleville, avons bailhé à gouverner le temporel des religieux, abbé et convent des Chatelliers, qui etoit mis en la main du Roi nostre sire, pour les causes contenues en nostre commission, à Philippon Guerrichon, jucques au lundy après octaves de feste S. Jean Baptiste prochain, du consentement et volunté de frere Jehan Riberes, procureur des dis religieux, etc. Donné à S. Maixent le XVII juing M. CCC. LXI.

Orig. Abb. des Châtelliers.

le

Le

[blocks in formation]

Traité fait entre les religieux des Châtelliers et noble homme Mons. Savari de Vivone, seigneur de Tors, « au sujet de l'herbergement de Combere et ses appartenances, que feu Aimeri de Tyat avoit donné à leur moutier en son testament, pour le salut

de son ame, et que le dit Savari avoit saisi et mis en sa main, fondé sur ce que le dit Aimeri ne devoit le faire, parce qu'il etoit mort sans hoirs, et que les dites choses etoient dans le fié dudit Savari et lui appartenoient comme à sire de fié des Châtelliers. Le dit herbergement est rendu aux religieux, etc. » Acte passé sous le scel établi à Saint-Maixent pour le Roi d'Angleterre, le 22 mai 4363.

[blocks in formation]

Aveu rendu aux abbé et religieux des Châtelliers à foi et hommage plain, et à 25 de mortemain, quand le cas advient, par Thomasse Aymarde, scavoir l'arbergement de la Noe, etc. Le 26 juillet 1363.

Orig. Abb. des Châtelliers.

CXXXIV.

Extrait de l'aveu rendu au prince de Galles, duc d'Aquitaine, par Guillaume, abbé de Saint-Maixent, concernant les droits de juridiction possédés par l'abbaye des Châtelliers.

.....

1363.15 DÉCEMBRE.

Item un hommage lige, à cinquante livres de devoir, à muance de tenour, et cinquante souls de chambelage que doit monsieur Savari de Vivone, chevalier, à cause de son chatea et chastelanie d'Aubignet, avec toutes les appartenances et appendances de la vegne qu'il a à Saint-Maixent et Azais et de la Tour

Chabot, et de tout ce qu'il ha en la ville de Saint-Maixent, et la justice et juridiction, haute, moienne et basse que les religieux, abbé et convent des Chastelers ont en leurdite abbaie, au Marchays, à la Robelere, à la Drodere, à la Mobertere, au Soussis et à la Fesrere, à Saint-Projet, à Toutfoulet, à la Bertonere et en leur hebergement de Saint-Maixent, et toute la juridiction, haute, moienne et basse que le dit chev. de Aubigné ha sus les homes et chouses desdis religieux, et qui de eulx sont tenus à Taulay, à la Septe, au Prez, à la Fraignée et à Yau, et plusieurs autres chouses, si comme il est contenu on dit homage, etc.

Arch. Abb. des Châtelliers.

CXXXV.

Lettres d'Arnaud, archevêque d'Auch, camerier du Pape, qui ordonne au collecteur de la chambre apostolique, dans le diocèse de Poitiers, de restituer aux religieux de l'abbaye des Châtelliers les biens dont il s'était emparé, sous prétexte qu'ils avaient été de la mense abbatiale du dernier abbé.

[blocks in formation]

Arnaldus, miseratione divina, archiepiscopus Auxilanensis, domini Pape, camerarius venerabili viro domino Petro Daumaudi, preposito ecclesie Pictavensis, in civitate et diocesi Pictaven. apostolice sedis nuncio et collectori, salutem in Domino. Pro parte venerabilis patris domini Hugonis, abbatis moderni monasterii de Castellariis, Cisterciensis ordinis, Pictavensis diocesis, fuit nobis graviter conquerendo monstratum quod, licet, ut asserit abbas ipsius monasterii qui pro tempore est, aliena bona a suo conventu discreta non habeat, sed omnia inter ipsos abbatem et conventum communia sint et indivisa, vos tamen, immediato predecessore ipsius moderni abbatis nuper de hac luce substracto,

nonnulla bona mobilia indivisa et communia abbatis et conventus ipsius monasterii, dispositioni camere apostolice reservata fore pretendentes, recepistis et occupastis, que sic capta et occupata retinetis, ea prefato abbati moderno restituere et libere dimittere recusantes, in abbatis et conventus predictorum prejudicium et gravamen, super quo idem abbas sibi per nos de opportuno providere remedio humiliter supplicavit. Nos vero, super premissis, eidem domino abbati providere volentes, vobis in virtute sancte obedientie districte precipiendo, mandamus quatenus omnia et singula, que exinde occupastis eidem abbati moderno et ejus conventui, sine difficultate quacumque libere dimittatis, et occupata omnia restituatis eisdem, prestita prius per eos ydonea cautione de restituendo vobis, vel alteri pro dicta camera aposto-, lica deputando, omnia et singula bona, per vos sibi expedita in casum et eventum quod per cameram antedictam fuerit declaratum, predicta bona, sub dicta reservatione, venire et debere comprehendi. Datum Rome, apud sanctum Petrum, sub sigillo nostri camerariatus officii, die vicesima mensis novembris, anno Domini 1369, indictione septima, pontificatus sanctissimi in Christo patris et domini nostri domini Urbani, divina providentia, Pape quinti anno octavo.

L'original de cette pièce est dans les archives de l'abbaye des Châtelliers.

CXXXVI.

Le prieur « elemosinarie seu domus de extra muros Partiniaci, ordinis sancti Augustini, Pictav. diocesis, judex subdelegatus a reverendo in Christo patre ac domino, domino Guidone, miseratione divina, Malleacensi episcopo » donne commission à deux ecclésiastiques pour absoudre des particuliers qui avaient été excommuniés.

Datum mense marcii, anno Domini M. CCC. LXXIII.
Orig. Abbaye des Châtelliers.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Thiphaigne Viole, Hugue Mannegret, tutrice de Jean Mannegret, son fils mineur et Guillaume Mannegret, son fils mineur, vendent à Pierre Michel, de la paroisse d'Augey, pour le prix de 37 sols 7 deniers, monnaie courante, le tiers indivis d'un quartier de pré, situé sur la rivière de Constans, dans le domaine de l'abbé des Châtelliers, auquel il est dû annuellement 2 deniers de coûtume (1).

CXXXVIII.

Guillaume des Brueres et Jeanne Pouvereau, sa femme, fille de feu Olivier Pouvereau, exécutent une fondation de chapelle, faite dans l'église de l'abbaye des Châtelliers par ledit Olivier.

1379.24 AOUT.

A tous ceulx qui ces lettres verront et orront, Johan Poussart, clerc, portans le scel établi aus contraz à Saint-Maixent pour monsieur le comte de Poitou... comme Oliver Pouvereau, on temps qu'il vivoit, pour la devotion qu'il havoit à Dieu et au moustier de Notre-Dame des Chastelliers..., desirant estre participant ès bienfaits et prieres du dit moustier, eust ordonné doter, funder et instituer... une chapelle à desservir on dit moustier, pour le salut et remede de li, et à la dotation et fondation asseoir et assigner dix livres de rente on dit moustier, pour icelle funder et instituer une fois payé la somme de cent francs d'or à l'élec

(1) Orig. parch. Arch. du département des Deux-Sèvres, série H.

« AnteriorContinuar »