Imágenes de páginas
PDF
EPUB

meltait en état d'arrestation après lui avoir fait avouer qu'elle avait tué elle-même son enfant. Ce crime doit être attribué à l'alcoolisme. (Le Temps, 18 mars 1902.)

A Henin-Liétard (Nord), Jean Legrand, quarante ans, alcoolique, rentrant ivre, a tiré deux coups de revolver sur sa femme dont l'état est désespéré. (Bonhomme Normund, du 3 au 9 janvier 1902.)

Eugène Provost, trente-quatre ans, ivrogne invétéré, demeurant à Sainte-Terre (Gironde), se prenail de querelle avec sa vieille mère, âgée de soixante-quinze ans. Soudain, Provost, fou de colère et d'alcool, saisit un fusil et tua la pauvre femme. Il se suicida ensuite. (Bonhomme Norinand, du 3 au 9 janvier 1902.).

A Saint-Etienne, on a arrêté une mère indigne, Julienne Martin, femme Fournier, demeurant au Marais, qui murtyrisait son enfunt âgé de dix ans. La mère est une alcoolique invétérée qui privait son enfant et la rouait de coups. Il a été établi que le petit Pierre était resté cinq jours sans manger! (Indicateur de Cognac, 9 mars 1902.)

LE SANG HUMAIN CONTRE L'ÉPILEPSIE (VIII, 648). Relativement à la phrase de FRANCK : « Sur le traitement de l'épilepsie par

le sang d'un supplicié », que cite M. le Dr BRÉMONT dans le numéro de la Chronique du 15 octobre, je trouve, dans le tome second d'un ouvrage publié en 1691, à Lyon, chez Hilaire Baristel, avec privilège du roi, sous ce titre un peu long : Le trésor de la pratique de la médecine ou le Dictionnaire médical contenant l'histoire de loutes les miladies et leurs rcmè les choisis dans les observations, conseils et ordonnances des plus habiles médecins, le lout recueilli par 1. Thomas Burnet, Ecossuis, médecin ordinaire itu roi de la Grande-Bretagne, traduit du lutin en frunçois par M. X. P. D. M. (?), la phrase suivante à la subsection VIII, pour l'épilepsie :

« Plusieurs recommandent comme un remède excellent le sang d'un homme sain et décollé, pris intérieurement, el en notre païs on regarde comme un secret contre l'épilepsie le sang même de celui qui en est attaqué. On lui tire un peu de sang du bras pendant le paroxysme qu'on lui donne à boire dans un æus à la coque. Et cette expérience a délivré plusieurs épileptiques tant à la ville qu'aux champs, et les a préservées de l'épilepsie pour loujours », t. II, p. 749.

La phrase de Franck fait boire à un épileptique le sang d'un supplicié, versé par le bourreau. Ne vous semble-t-elle pas la paraphrase du texte de Burnel, le participe décolle impliquant l'intervention du bourreau, au moins comme sacrificateur versant réellement le sang, qu'il n'administrait probablement pas lui-même à l'épileptique ? (Lu Chronique médicale du 1er mai 1902.)

Dr Dauvin (Saint-Nazaire).

LES ALIÉNÉS EN LIBERTÉ

Désiré Boucherie, 43 ans, a assassiné son frère, 47 ans, cultivateur à Quesnal-sur-Deule (Nord). De crime avait pour mobile des questions d'intérêt. L'assassin est un faible d'esprit atteint de la folie de la persécution. (L'Indicateur de Cognac, 26 juin 1902.)

Folie de vieillard. – Un ancien pêcheur de Grandchamp, près d'Isigny, âgé de 74 ans, a été vu par plusieurs femmes se livrant à des actes honteux sur des chèvres et des brebis. Ce vieillard a, dit-on, l'esprit un peu affaibli, à la suite de malheurs intimes. (Bonhomme Normand du 20 au 26 juin 1902.)

Pauvre vicillard. Le sieur Eugène Goubert, habitant rue Brûlée, à Honfleur, ayant la téle un peu dérangée, chercha à attenter à ses jours en se portant plusieurs coups de couteau à la gorge. Il fut arrêté dans sa tentative de suicide par une personne qui arriva chez lui. Goubert ne tardera pas à se remettre de ses blessures, qui sont superficielles. (Bonhomme Normand, du 13 au 16 juin 1902.)

Les époux Coudlac, fermiers à Devèze (Hautes-Pyrénées), ont avec eux une sæur de la femme, Mme Sabathie, aujourd'hui àgée de quarante ans. Il y a une dizaine d'années, elle devint folle. Depuis ce temps, ils la tenaient enfermée et couchée dans un lit entourée d'une grosse chaine à bæufs. Le maire et le cure connaissaient ce fait et ne disaient rien. (Bonhomme Normund, du 13 au 19 juin 1902.)

Horrible accès de folie. Une veuve Labouglie, domiciliée à Courcelles-sur-Seine (Eure), a tenté de noyer dans la Seine son fils, âgé de dix ans, et, comme le pauvre petit s'était cramponné à une branche d'arbre, elle le frappa avec une baguette ramassée à terre et se pencha au bord du fleuve pour lui plonger la lète sous l'eau. L'enfant réussit heureusement à se sauver; quant à la mère elle a pris la fuite et on ne sait ce qu'elle est devenue. Cette femme doit avoir agi dans un moment d'aliénation ; elle a un dérangement rebral par suite de la vive émotion que lui a causée la mort de son mari, iué accidentellement il y a quatre ans. (Le Matin, 12 juin 1902.)

Le département de l'Eure possède un vaste asile. Mais, au lieu d'hospitaliser tous ses malades aliénés, il réserve une centaine de lits au moins aux malades de la Seine, dont il tire bénéfice, tandis que s'il hospitalisait ses malades, il faudrait payer. Le Conseil général, l'administration départementale et les communes sont donc coupables.

FAITS DIVERS.

ASILES D'ALIÉNÉS. Mouvement de juin. — M. le Dr Bonne, médecin-adjoint à l'asile d'Auxerre, (Yonne) nommé à l'asile de Braqueville (Haute-Garonne), poste créé. - M. le Dr Honeix DE LA BROUSSE (concours de 1896), nommé médecin-adjoint du quartier des aliénés de l'hospice de Nantes (poste créé). M. Pichon, conseiller de préfecture de la Seine est nommé directeur de l'asile des aliénés de Vaucluse (Seine-et-Oise), en remplacement de M. Baudart admis à faire valoir ses droits à la retraite. M. Meillet (Léo), ancien député, nommé directeur de l'asile d'aliénés d'Aix (Bouches-du-Rhône), poste créé. M. RA NIART, médecin-adjoint à Armentières, promu à la 1re classe du cadre. M. le Di Rousset, médecin en chef à l'asile de Riom, promu à la 2e classe du cadre.

LE TUEUR DE FEMMES. Les médecins aliénistes de Lyon chargés de l'examen mental, le tueur de femmes de Nice, se sont réunis hier pour discuter les bases de leur rapport. Leurs conclusions ne sont pas identiques. Les docteurs Boyer et Rebatel concluent à la responsabilité, car ils estiment que les crimes ne présentent rien de passionnel et n'ont eu, au contraire, pour mobile que le vol banal. Quant à M. Lacassagne, après avoir, au début, admis l'irresponsabilité, il conclut maintenant à la responsabilité limitée. (Le Temps, 30 mai 1902.)

L'INTERDICTION DE Mlie BLANCHE MONNIER. On écrit de Poitiers, au Temps (1er mars) : D'un jugement rendu par défaut par le tribunal civil de première instance de Poitiers, il résulle que Mile Blanche Monnier, propriétaire, demeurant à Poitiers, rue de la visitation, 25, et actuellement résidant à l'Hotel-Dieu de ladite ville a été déclarée en état d'interdiction.

DANS UN ASILE D’ALIÉNÉS. Mme Wodicka était venue, accompagnée de son enfant, à l'asile de Sternberg, pour y voir son mari atteint de maladie mentale. Pendant qu'elle était au parloir, un pensionnaire de la maison, l'instituteur Risanck, s'élança sur la visiteuse et l'étrangla avant que l'on eût pu dégager la pauvre femme. (Le Progrès de l'Eure, 10 juin 1902.)

LE VAMPIRE DE MOY. Un dépêche de Draguignan du 11 juillet annonce qu'Ardisson, le vampire du Muy, évadé de l'asile de Pierrefeu, a été arrêté hier soir, au Muy, par la gendarmerie. La population voulait faire un mauvais parti à Ardisson.

BULLETIN BIBLIOGRAPHIQUE.

ARCHIVES DE PSYCHOLOGIE DE LA SUISSE ROMANDE, publiées par Th. Flournoy el Ed. Ciaparèile. Le 3° fascicule (tome 1) renferme : La psychologie du peuple anglais et l'élhiologie politique, par E. Murisier :

La loi de corrélation psychophysiologique, par E. Abramowski; L'obsession de la rougeur, par Ed. Claparède ; Nouvelle classification des associations d'idées. Genève, Ch. Éggimaun et Cio, éditeurs. Paris : Félix Alcan.

Revce PHILOSOPHIQUE (juin 1902). Sommaire : Ch. DUNAN. La perception des corps (70 et dernier article). · Th. RIBOT. L'imagination créatrice alfective. – DEWULF. La notion de philosophie scolastique. Analyses et comptes rendus. Revue des périodiques étrangers. Livres nouveaux. Aboanement du ser janvier : Un an, l'aris. 30 frares; départements et étranger, 33 francs. La livraison : 3 francs. Félix Alcan, éditeur, 108, boulevard Saint-Germain, Paris (6).

VIRES (J.). — Maladies nerveuses. Diagnostic. Traitement. In-8. de 614 pages. Montpellier. Coulet et fils, édit. l'aris, Masson et Cie.

HEIBERG (Kopenhagen.). Die systematik der Intorications psychosen. In-8° de 6 pages. Extrait du Centralblatt für Nervenheilkunde und pyschiatrie. Leipzig. 1902.

MASSELON (R.). Psychologie des déments précoces. In-8° de 266 pages. Boyer édit.

GUILLAIN (G.). La forme spasmodique de la syringomyélie, la névrite ascendante et le traumatisme dans l'éliologie de la syringomyelie. In-8' de 186 pages. Stheinheil, édit.

MATTOS DE (J.). – Os Alienados nos tribunaes. In-8 de 288 pages. Lisbon, 1902. Tavares Cardoso et Irinao, édit.

KOLLARITZ JENŐ. Der myasthenische. Symptomen complex . In-8 de 26 pages, avec 17 figures. Extrait Deutsches Archiv, für Klinische Medicin.

- Nous rappelons à nos lecteurs que l'abonnement collectif des Archives de Neurologie et du Progrès Médical est réduit à 28 francs pour la France et 30 francs pour l'Étranger

Le rédacteur-gérant : BOURNEVILLE.

Evreus, Ch. HÉNISSKY,

mp.

7-1902.

FURO-PHOSPHATE 1
TEURO-KOLA
TEURO-GALACOL
NEURO-BROMURE

Reconstituant organique.
Stimulant du système nerveux.
Neurasthénie, Surmenages.

Scrofules, Tuberculose.
Chaque euill. à café de granules contient 30 centigr, de glycérophosphate pur. – Doses : 2 à 4 cuill. à café par jour.

Stimulant organique et fonctionnel.
Régulateur cardiaque. Atonie.

Faiblesse musculaire. Convalescence

granulé de : influenza, pneumonie, paludisme. wie cuill, à café de granules contient 15 centigr. de glycérophosphate et 50 cent. Kola. - Doses : 2 à 4 cuill. à café par jour.

Tuberculose pulmonaire. Bronchites

chroniques.

Fièvre. Transpirations.

granulé Crachats. Sueurs profuses. aque cuill. à café de granules contient 15 centigr. de glycéroph. et 15 cent. de gasacol. --- Doses : 2 à 4 cuill. à café par jour.

Reconstituant organique, sédatif, du

système nerveux. Hystérie.

Névroses. Epilepsie. Incontinence

granulé d'urine. Danse de Saint-Guy. aque caill. à café de granules contient 15 centigr. de glycéroph. et 30 c. de brom, de pot. Doses : 2 à 6 cuill. à café par jour.

CHAPOTOT, 56, boulevard Ornano, PARIS

TABLISSEMENT de SAINT-GALMIER (Loire)

SOURCE BADOIT

DEBIT de la SOURCE:

PAR AN 30 MILLIONS

de Bouteilles

L'Eau de Table sans Rivale
La plus Légère à l'Estomac

Déclarée d'Intérêt Publio
Décret du 12 Aout 1897

[graphic]
[ocr errors]

Eaux min. Natiu admises dans les Hôpitaux
Saint-Jean. Maux d'estomac, appetit, digestions.
Précieuse. Foie, calculs, bile, diabète, goutte.
Dominique. Asthme, chlorose, débilitės-
Désirée.Calculs,coliques. Magdeleine. Reins,gravelle
Rigolette. Anémie. Impératrice. Maux d'estomac.

Très agréables à boire. Une Bouteille par jour.
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE des EAUX, VALS (Ardèche).

« AnteriorContinuar »