Imágenes de páginas
PDF
EPUB

BIBLIOGRAPHIE NATIONALE

22

2401

B58

RÉDACTEURS :

A. DE KONINCK, bibliothécaire adjoint de la Chambre des représentants;

J. DE LE COURT, conseiller à la Cour d'appel de Bruxelles ;

C. RUELENS, conservateur à la Bibliothèque royale;

V. LUERQUIN, attaché au ministère de l'intérieur et de l'instruction publique;

[merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

INTRODUCTION

Aux approches de l'année 1880, une grande pensée surgit, celle de célébrer d'une manière saisissante et splendide le demi-siècle d'indépendance, de liberté, de progrès que le pays allait atteindre. Répandue et commentée par les mille voix de la presse, elle provoqua bientôt l'enthousiasme et devint une pensée nationale. Le gouvernement se donna la mission de la traduire en fait il organisa des comités pour dresser le programme des solennités et demanda à la Législature les moyens d'exécution.

La partie principale du vaste programme devait être une exposition de ce que la Belgique a produit pendant cette longue période, afin de constater à quel niveau du progrès elle était arrivée. Il fut donc résolu d'exhiber, dans un édifice grandiose, les résultats du travail dans toutes les branches de l'industrie, les créations de l'art, les productions de l'esprit et même, comme terme de comparaison, les plus beaux spécimens de l'art industriel des siècles passés.

On sait avec quel succès et quel éclat ce vaste programme fut réalisé. En quelques points, cependant, il n'a pu l'être d'une manière aussi complète, aussi expressive qu'en d'autres, notamment en ce qui concerne les travaux de l'intelligence. Comment exhiber ceux-ci?

Une proposition avait été émise par l'Union littéraire belge : celle de rublier une bibliographie de toutes nos œuvres littéraires depuis 1830, y compris les traductions.

Saisi de cette proposition, le gouvernement ne tarda pas à nommer une

162069

« AnteriorContinuar »