Imágenes de páginas
PDF
EPUB

rareté est une des raisons qui nous a fait diriger nos recherches sur ce genre d'ouvrages. En 1808, nous avions fait tirer à cest exemplaires, sur papier vélin, une Notice de ces sortes de livres, in-8° de quatrevingt-onze pages. Dis-lors nous avons augmenté du double cet essai, grâce à la complaisance de beaucoup de savans qui nous ont fourni des articles précieux, ajoutés à ceux que nous ont procurés de nouvelles recherches. Nous donnons ici cette nouvelle édition, avec l'assurance qu'elle est plus digne de figurer aux yeux des Bibliographes qui ont daigné accueillir la première , toute incomplette qu'elle était.

La seconde partie du Répertoire , appartient aux ouvrages imprimés sur papier de couleur; c'est encore un genre de curiosités

que

l'on ne trouve guère que dans les riches cabinets. Cette Notice que nous avions placée à la suite des livres tirés à petit nombre, dans notre essai de 1808, est également beaucoup augmentée dans cette nouvelle édition. Nous y avons ajouté un petit précis historique sur l'usage des papiers et parchemins de couleur , depuis les tems les plus anciens jusqu'à nos jours.

La troisième partie a rapport aux ouvrages dont le texte est gravé ; nous en avons découvert une certaine quantité, mais nous en avons rejetté un grand nombre, soit parce qu'ils n'offrent aucun intérêt, soit parce qu'ils sont multipliés à l'infini , et peu dignes de figurer dans une Bibliographie. Le petit discours préliminaire qui est en tête de cette partie , traite de la rivalité

que les progrès de la typographie ont établie entre elle et la gravure en caractères.

[ocr errors]

La quatrième et dernière partie concerne les livres connus sous le nom d'ANA. Nous avons tâché de rendre cette Notice la plus complette de toutes celles qui existent, quant à la nomenclature des Ana. Mais la nature de notre travail purement bibliographique, et l'espoir que nous avons de posséder avant peu un ouvrage très – étendu sur cette matière , nous a interdit de longs détails sur chaque article ; cependant nous croyons en avoir assez dit

pour

faire apprécier, parmi ces sortes d'ouvrages, ceux qui sont dignes de l'attention des savans. Le discours préliminaire contient l'histoire raisonnée des ANA, et l'indication des auteurs qui en ont parlé avant nous.

Telles sont les quatre parties qui composent l'ouvrage que nous publions ; nous sommes bien éloigné de les donner pour complettes. Il en est même, nous osons le dire, qu'il serait impossible de completter; car, parmi les livres qui n'ont point été destinés au public, quelques-uns, enfouis dans des cabinets obscurs, resteront toujours inconnus ; mais nous pensons qu'aucune Bibliographie n'offre, sur les objets que nous avons traités, autant de renseignemens réunis, qu'on en trouvera dans notre volume.

La Notice des Bibliographies spéciales publiées jusqu'à ce jour , paraîtra dans le courant de cette année; elle servira comme d'introduction à tous les ouvrages de ce genre, et sera d'une grande utilité

pour ceux qui voudront connaître en détail les immenses richesses littéraires qui existent en Europe. Les Bibliographies générales, qui sont ordinairement très-limitées,

[ocr errors]

n'en donnent qu'une faible idée, comme nous l'avons dit; mais une nombreuse collection de Bibliographies spéciales , en fera juger d'une manière différente et plus certaine; sur-tout quand nous y ajouterons , comme nous nous le proposons, la liste raisonnée des Catalogues de toutes les bibliothèques publiques et particulières, les plus recommandables. Notre intention est d'y joindre aussi la notice raisonnée des principaux ouvrages de Bibliographie et d'histoire littéraire , qui , n'appartenant ni aux Bibliographies spéciales, ni aux catalogues des Bibliothèques , sont cependant d'une utilité indispensable à celui qui veut connaître à fonds les sources où l'on peut puiser les meilleurs documens sur la science bibliologique. Ce recueil sera un vrai manuel indicateur pour tout Bibliographe. Le manuscrit est entièrement terminé. Nous tâcherons de publier ces additions intéressantes en même tems que la notice des Bibliographies spéciales.

Il nous reste à témoigner notre vive reconnaissance aux savans qui ont bien voulu nous procurer des renseignemens sur des objets dont aucun bibliographe ne s'était encore occupé particulièrement ; si notre travail présente quelqu'intérêt, c'est aux secours qu'ils nous ont fournis que nous le devrons. Nous regardons leur correspondance, la bienveillance et l'amitié dont la plupart nous honorent, comme la récompense la plus douce des travaux qui nous occupent depuis de longues années. Nous adressons nos sincères remercimens , principalement , à M. Van - Praet

l'un des conservateurs de la bibliothèque impériale , qui , en

9

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

1804 , nous a donné des preuves de son extrême obligeance, ainsi que M. Barbier, bibliothécaire de Sa Majesté I. et R., et M. la Serna Santander, de Bruxelles; à M. Grégoire, Sénateur ; à M. le Baron d'Arétin , bibliothécaire à Munich

i

à Monsieur Vernazza , bibliothécaire de Turin; à M. Pezanna , bibliothécaire de Parme; à M. de Landine, bibliothécaire de la ville de Lyon ; à M. Thiébaut de Berneaud, littérateur à Paris ; à M. Beuchot, littérateur et biographe à Paris; à M. Coste, bibliothécaire à Besançon ; à M. l'abbé de Billy, professeur d'Histoire à l'Académie de Besançon ; à M. Weiss , bibliographe; à M. Guillaume et M. Thomassin, de la même ville; à M. Renouard ; à M. Brunet, auteur du Manuel du libraire et de l'amateur; à M. Solvet , libraire à Paris , et à beaucoup d'autres savans bibliographes dont la liste est trop nombreuse pour être détaillée, içi , mais parmi lesquels nous comptons un grand nombre de nos confrères les bibliothécaires, tant de France que de l'étranger. La perte que les lettres ont faite dans la personne de M. Oberlin de Strasbourg, de M. Camus l'archiviste, et de M. Achard de Marseille , nous a été d'autant plus sensible , que ces Messieurs nous honoraient d'une bienveillance particulière. Qu'il nous soit permis de payer à leurs mânes le tribut de notre reconnaissance et de nos vifs regrets.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »