L'île de Cuba

Portada
Dauvin et Fontaine, 1844 - 470 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 415 - Le duc de Santa-Fé reçut l'Abencerage avec la politesse grave et pourtant naïve des Espagnols. On ne remarque chez cette nation aucun de ces airs serviles , aucun de ces tours de phrase qui annoncent l'abjection des pensées et la dégradation de l'âme. La langue du grand seigneur et du paysan est la même , le salut le même, les compliments , les habitudes , les usages sont les mêmes. Autant la confiance et la générosité de ce peuple envers les étrangers sont sans bornes , autant sa vengeance...
Página 415 - On ne remarque chez cette nation aucun de ces airs serviles, aucun de ces tours de phrase qui annoncent l'abjection des pensées et la dégradation de l'âme. La langue du grand seigneur et du paysan est la même; le salut, le même; les compliments, les habitudes, les usages, sont les mêmes. Autant la confiance et la générosité de ce peuple envers les étrangers sont sans bornes, autant sa vengeance est terrible quand on le trahit. D'un courage héroïque, d'une patience à toute épreuve, incapable...
Página 67 - ... la Havane. Les renseignements que nous venons de donner sont exposés plus en détail dans le grand ouvrage de MR de la Sagra ; nous résumerons aussi les observations de ce savant naturaliste sur le climat de Cuba. « Une température élevée , modérée cependant par une évaporation considérable, qui verse dans l'atmosphère un torrent continuel de vapeurs aqueuses, présente les conditions les plus heureuses pour le développement de la végétation , qui , de son coté, contribue à entretenir...
Página 450 - Puisse-je, hélas ! au doux bruit de leur onde Finir mes jours, ainsi que mes revers ! Ce petit coin de l'univers Rit plus à mes regards que le reste du monde.
Página 20 - Janeiro , deux ports de l'hémisphère austral : mais la grâce qui, dans nos climats, embellit les scènes de la nature cultivée , se mêle ici à la majesté des formes végétales , à la vigueur organique qui caractérise la zone torride. Dans...
Página 67 - Aussi résulte-t-il que , durant toute l'année , la verdure couvre les champs et les forêts ; mais le commencement de l'été ou de la saison des pluies semble être le moment où la nature tout entière se transforme en fleurs. Une température qui, à l'air libre, est constamment entre 24 et 40°, une humidité atmosphérique qui n'est pas moindre de 85° de l'hygromètre, et qui fréquemment atteint le maximum, accélèrent l'ascension de la sève, et facilitent l'absorption et le développement...
Página 221 - Après avoir aboli la traite des noirs, les voilà établissant la traite des blancs dans ce même pays où ils ont érigé un tribunal , sous la volée de ce même vaisseau destiné à foudroyer le trafic africain.
Página 184 - Enfin nous poussons deux cris simultanés et, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, nous sommes dans les bras l'un de l'autre.
Página 389 - L'aspect de cette nature grandiose rappela involontairement à ma pensée le souvenir de mon beau pays. Plus d'un haut plateau de la...
Página 325 - ... cette couche épaisse de parfums descendus pendant la nuit à la surface du sol refroidi et que vous agitez en passant...

Información bibliográfica