Messager des sciences et des arts, publ. par la Société royale des beaux-arts et des lettres, et par celle d'agriculture et de botanique de Gand. [Continued as] Messager des sciences historiques de Belgique 1839-96

Portada
1850
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 183 - Pro Deo amur et pro Christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in...
Página 462 - Son remarquable traité sur la manière de discerner les médailles antiques de celles qui sont contrefaites...
Página 183 - Pour l'amour de Dieu et pour le peuple chrétien et notre commun salut, de ce jour en avant, en tant que Dieu me donnera de savoir et de pouvoir, je...
Página 194 - Mais moi, je vous dis de ne point jurer du tout; ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu ; ni par la terre , parce que c'est l'escabeau de ses pieds ; ni par Jérusalem, parce que c'est la ville du grand roi.
Página 195 - Il faut inférer de là que la désignation la plus naturelle est celle qui se rapporte à l'aspect physique du lieu, une montagne, un bois, une rivière, un ruisseau, voire même un arbre ou une plante. C'est d'après ces principes posés par le savant philologue belge, que nous tâcherons d'expliquer le nom de chacune des communes de l'ancienne Flandre maritime, à laquelle correspond de nos jours, comme nous l'avons déjà dit, le territoire formé des arrondissements de Dunkerque et d'Haiebrouck.
Página 183 - Karle ici présent, par aide et en toute chose, comme il est juste qu'on soutienne son frère, tant qu'il fera de même pour moi. Et jamais avec Lother je ne ferai aucun accord qui de ma volonté soit au détriment de mon frère.
Página 314 - Blafort, ou pied bleu, bleu de froid et de faim comme le peuple qu'il représente; le loup, Isangrin ou Isen-grim, mine de fer, qui est la figure du grand seigneur toujours en colère contre le peuple. A qui, se demande Mr Van de Velde de Furnes, à qui les animaux de la saga peuvent-ils avoir emprunté de pareils noms, si ce n'est à...
Página 222 - Nullas Germanorum populis urbes habitari, satis notum est : ne pati quidem inter se junctas sedes. Colunt discreti ac diversi, ut fons, ut campus, ut nemus placuit.
Página 467 - L'auteur insiste avec énergie sur ce dernier sujet, se plaignant amèrement de ses compatriotes, assez indolents pour aliéner leur propre bien. Ces sorties de Stevens sont remarquables; vivant dans une ville sujette au roi de France, il a l'air de traiter ce prince en étranger. » L'œuvre de l'estimable instituteur est dédiée aux magistrats de la cour féodale de Cassel, et l'épître dédicatoire est suivie d'une longue élégie sur la décadence de la langue flamande.
Página 206 - J'avais pensé d'abord que Kilhem voulait dire : Froide demeure (de kil, froid). Les Moëres. C'est le nom d'un village bâti au milieu d'un vaste marais, divisé en grandes et petites moëres (de moer, marais, étang). Oostcappel. Chapelle à l'est de Rexpoede. Rexpoede.

Información bibliográfica