Imágenes de páginas
PDF
EPUB

mandable à la patrie par son désintéressement, son courage, son humanité.

La République indemnise les soldats mutilés, les vieillards qui ont porté les armes dans leur enfance, ceux qui ont nourri leur père et leur mère, ceux qui ont adopté des enfans, ceux qui ont plus de quatre enfans du même lit; les époux vieux qui ne sont point séparés, les orphelins, les enfans abandonnés, les grands hommes; ceux qui se sont sacrifiés pour l'amitié; ceux qui ont perdu des troupeaux ; ceux qui ont été incendiés; ceux dont les biens ont été détruits par la guerre, par les orages, par les intempéries des saisons.

Le domaine public solde l'éducation des enfans, fait des avances aux jeunes époux, et s'afferme à ceux qui n'ont point de terres.

[merged small][ocr errors]

Celui qui a vu frapper un homme, une femme, et n'a point arrêté celui qui frappait, est puni d'un an de détention.

L'ivresse sera punie; celui qui, étant ivre, aura dit ou commis le mal, sera banni.

Les meurtriers seront vêtus de noir toute leur vie, et seront mis à mort s'ils quittent cet habit.

DIXIÈME FRAGMENT,

Quelques institutions morales sur les fêtes.

Le peuple français reconnaît l'Être-Suprême et l'immortalité de l'âme. Les premiers jours de tous les mois sont consacrés à l'Éternel.

Tous les cultes sont également permis et protégés. Mais, dans aucun des engagemens civils, les considérations de cultes ne sont permises, et tout acte où il est parlé de culte, est nul.

Les temples publics sont ouverts à tous les cultes. Les rites extérieurs sont défendus; les rites inté rieurs ne peuvent être troublés.

Le prêtre d'aucun culte ne peut paraître en public avec ses attributs, sous peine de bannissement.

L'encens fumera jour et nuit dans les temples publics, et sera entretenu tour-à-tour, pendant vingtquatre heures, par les vieillards âgés de soixante ans.

Les temples ne peuvent être fermés.

Le peuple français voue sa fortune et ses enfans a l'Éternel.

L'âme immortelle de ceux qui sont morts pour

la

[ocr errors]

Rapport sur la conjuration ourdie pour obtenir un changement de dynastie, et contre Danton, Lacroix, Camille-Desmoulins, Philippeaux, etc.

Rapport sur une nouvelle conjuration.

PAG.

Rapport sur la police générale, la justice, le commerce. 298...

Lettres adressées au comité de salut public.

Discours pour la défense de Robespierre.

255

294

331

338

359

[blocks in formation]

tière.

6o.

8.

4o. -Question du bien général, monnaies, économie. 5o. — Division des institutions dans leur ordre de ma

Quelques institutions civiles et morales.

1 Sur l'Éducation.

2 Des Affections.

7°. - Institutions nuptiales et paternelles.

1 De la Communauté.

2 De la Tutelle.

3 De l'Adoption.

Quelques institutions civiles.

1 De l'Hérédité.

2 Des Contrats.

[ocr errors][merged small][subsumed][merged small]

374 376 377

379

395

395

395

399

400

400

401

402

403

403

405

9. Quelques institutions pénales.

405

10. Quelques institutions morales sur les fêtes.

406

Le premier jour du mois pluviôse, la fête de la Divinité et du travail.

Le premier jour du mois ventôse, la fête de la Divinité, et des amis.

Tous les ans, le premier floréal, le peuple de chaque commune choisira, parmi ceux de la commune exclusivement et dans les temples, un jeune homme riche, vertueux et sans difformité, âgé de vingt-un ans accomplis et de moins de trente, qui choisira et épousera une vierge pauvre, en mémoire de l'égalité humaine.

Il y aura des lycées qui distribueront des prix d'éloquence.

Le concours pour le prix d'éloquence n'aura jamais lieu par des discours d'apparat. Le prix d'éloquence sera donné au laconisme, à celui qui aura proféré une parole sublime dans un péril; qui, par une harangue sage, aura sauvé la patrie, rappelé le peuple aux mœurs, rallié les soldats.

Le prix de la poésie ne sera donné qu'à l'ode et à l'épopée.

ONZIÈME FRAGMENT,

Des vieillards, des assemblées dans les temples
et de la censure.

Les hommes qui auront toujours vécu sans reproche, porteront une écharpe blanche à soixante ans. Ils se présenteront à cet effet dans le temple, le jour de la fête de la vieillesse, au jugement de leurs con

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
« AnteriorContinuar »