Scènes de la vie militaire au Mexique

Portada
L. Hachette et cie., 1858 - 295 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 280 - Rerrendo à Andrès quand ils se retrouvèrent seuls, ce faucheur de nuit... — N'était qu'un drôle qui jouait le rôle qu'on lui avait tracé, mais qui n'était pas de force à lutter contre moi. — Il vous a confessé que ce fourrage était empoisonné? — Il ne m'en a pas dit un mot; nous n'avons causé que du beau temps et des dernières pluies, répondit Andrès en achevant de débrider son cheval. — Et cela vous a suffi? — Parbleu! j'ai deviné la pensée de bien des gens en moins...
Página 238 - ... l'insurgé crut entendre un rugissement rauque qui l'effraya si fort, que, préférant l'ennemi de chair et d'os aux hôtes terribles que semblait renfermer la grotte, il s'élança au dehors. Le chemin était libre, et Berrendo put reprendre sa route. En moins de deux heures , il atteignit Pûcuaro, et ce ne fut qu'alors qu'il crut pouvoir respirer plus librement ; mais il comptait sans une nouvelle rencontre. En traversant la rue principale de Pûcuaro pour gagner, le meson qui devait le recevoir,...
Página 96 - C'était un vieux métis, très vigoureux encore, malgré ses cheveux blancs, et qui à l'agilité d'un jeune homme joignait l'expérience d'un vieillard. Cet homme, qu'on désignait par le surnom significatif d'Œil-Double, paraissait, en effet, doué du don de seconde vue. 11 semblait qu'aucune trace ne pût lui échapper sur le sol, et qu'aucune piste ne pût le tromper dans l'air; il semblait encore que les pensées les plus cachées prissent un corps devant sa miraculeuse pénétration. Un fait...
Página 282 - D'ici à une demi-heure, nous irons voir en quel état se trouve le cheval qui a mangé sa ration de luzerne. L'événement confirma de tout point l'assertion du chercheur de traces. Le pauvre animal ne tarda pas à expirer dans les convulsions du poison, et un immense brasier consuma bientôt sur la place la dernière parcelle du fourrage qui, sans l'intervention d'Andrès, eût été si fatale à la cavalerie de Teran.
Página 288 - D'après les renseignemensque le chercheur de traces avait recueillis, on devait prendre la direction de l'est; mais des marais impraticables empêchaient de suivre la direction indiquée : il fallut presque rebrousser chemin, et les hommes se décourageaient. Berrendo chevauchait en silence à côté du chercheur de traces, qui s'avançait sombre et résigné, prêtant l'oreille au sourd et imposant murmure des eaux lointaines, dont un rideau d'arbres cachait la vue. — Nous sommes près d'un fleuve,...
Página 151 - L'hacienda , ainsi que je pus le voir en me glissant à travers les arbres , formait un grand parallélogramme massif, soutenu par d'énormes contre-forts de pierres de taille et percé seulement sur le côté tourné vers la sierra de quelques rares fenêtres, ou plutôt de meurtrières garnies de gros barreaux de fer. Une muraille d'enceinte, haute, large et crénelée, qui s'élevait sur un des côtés de ce parallélogramme, comprenait la cour, les écuries, les remises et les granges. La garnison...
Página 260 - ... mesures nécessaires pour en rendre les issues praticables. Il y vint lui-même avec quelques hommes munis de torches et de haches. A peine avait-il franchi le seuil, qu'une nuée épaisse de chauves-souris, effrayées par l'éclat inusité des lumières, se précipitèrent sur les torches et les éteignirent, mais non cependant sans qu'on eût pu entrevoir une merveilleuse colonnade de stalactites formées de nitre pur. Pour des gens qui cherchaient partout les substances nécessaires à la...
Página 179 - Toutefois, avant de rentrer à la venta, je tenais à éclaircir un doute que le récit du capitaine laissait subsister en moi. — Et Cureño, disje à don Ruperto, son pays s'est-il au moins souvenu de lui? Son nom ne vivra-t-il pas dans la mémoire des Mexicains à côté de celui du général qu'il a sauvé par son héroïque dévouement ? — Hélas! me répondit don Ruperto, quelques lignes consacrées au vieux soldat par les historiens de la guerre de l'indépendance, voilà quelle a été...

Información bibliográfica