Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

1. Ostensoir.

2.- Bandes d'étole brodées de perles et pierres précieuses, aux armes du donateur.

3-4. - Mitre et pendants.

5. - Cadre formé de tous les objets précieux donnés à N.-D. de Philerme. — Il était destiné à recouvrir l'image de la Vierge, en ne laissant apercevoir que la figure.

6. — Cadre donné par L'Isle-Adam pour N.-D. de Philerme. 7. - Reliquaire de la main de saint Jean. 8. Ostensoir. 9-10. Deux croix de chaur.

11. – Reliquaire, en forme de lanterne, pour exposer la relique du doigt de Marie-Madeleine.

12. - Cadre d'une image miraculeuse.

13. - Croix d'autel, avec la Vierge et saint Jean accompagnant la croix.

14. - Autre croix.

15. - Ostensoir, en forme de soleil, supporté par un saint JeanBaptiste.

C'est, comme on voit, un document capital pour qui veut étudier l'histoire artistique de l'Ordre de Malte, et, comme tel , il était bon de le signaler à l'attention des érudits.

[ocr errors]
[ocr errors]

PLANS DE PUBLICATION.

L'intérêt que présentent les archives de Malte, comme le lecteur a pu s'en rendre compte en parcourant le présent travail, est de plus d'une sorte. Il nous a paru utile d'exposer ici, en les dégageant des détails qui les environnent, les principaux points sur lesquels notre attention s'est portée, et la façon d'après laquelle nous nous proposons de mettre en œuvre, en les publiant, les documents recueillis.

Palestine, Rhodes, Malte, telle est la grande division qui domine toute étude sur les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, et à laquelle il faut avant tout s'astreindre. Embrasser successivement chacune de ces périodes, en examiner les divers événements, telle est la tâche de l'historien. Elle lui est ainsi toute tracée; c'est pour lui un guide sûr qui l'empêche de s'égarer, un cadre dans lequel il n'a qu'à se mouvoir librement.

Palestine. - Cette période est assurément la plus importante, tant par l'intérêt qui s'attache à l'ancienneté des documents à mettre en lumière, que par celui que l'érudition porte à tout ce qui touche aux croisades.

Nous publions, en appendice de cette étude, les chartes inédites qui concernent le séjour des Hospitaliers en Terre Sainte. — En outre, nous nous proposons de faire un recueil complet de tous les documents conservés aux archives de Malte, antérieurs à 1290; ces documents (originaux ou copies), analysés et commentés, formeront des Regesta très importants pour l'histoire des croisades; nous y comprendrons l'analyse des pièces déjà publiées par Pauli ou ailleurs et de celles qui, quoique éditées , sont aujourd'hui perdues. Ces actes, chronologiquement disposés, seront rangés sous trois chefs principaux :

1° Actes émanés de chancelleries diverses; 2° Actes émanés des grands maîtres et dignitaires de l'Hôpital; 3° Actes émanés des Souverains Pontifes.

Dans ce travail les actes émanés des Hospitaliers et rangés sous le second chef seront de beaucoup les moins nombreux ; le lecteur a pu juger, par les extraits donnés ici même, de ce que serait le premier; quant au troisième, il sera très considérable, puisque pièces originales, bullaires, copies de registres des archives vaticanes, copies de bulles originales perdues seront mises à profit.

Rhodes. Cette période, plus longue et plus rapprochée de nous, présente un plus grand nombre de matériaux, et, tout en nous proposant de faire pour elle ce que nous aurons fait pour

la précédente, nous serons obligé d'apporter à notre plan quelques modifications.

Maintenant le principe de la division en actes émanés des papes, des Hospitaliers eux-mêmes et des chanceileries étrangères à l'Ordre, nous ne pourrons l'appliquer dans toute sa rigueur que pour les bulles pontificales et les chartes rendues en faveur de l'Ordre par des étrangers. Pour les actes émanés des Hospitaliers eux- niêmes, nous avons, pour cette époque, outre quelques actes originaux, la série des registres de chancellerie des grands maitres (98 volumes), des registres de comptes, des procès-verbaux des chapitres généraux et du conseil, des rapports sur les visites faites aux commanderies , etc. Il serait impossible, - et souvent inutile, — d'analyser chaque document page par page; nous devrons donc nous borner à une analyse sommaire, consacrant deux ou trois pages à chacun des registres. Sauf cette in

[ocr errors]

fraction à la règle adoptée pour la période précédente, ce second volume de Regesta sera la suite du premier.

Si nous avons laissé de côté et réduit à une courte analyse chacun des registres des bulles magistrales, c'est que nous avons entrepris le dépouillement et mené à bonne fin l'analyse de tous les documents contenus dans les premiers registres. Ces analyses, soumises à un ordre chronologique rigoureux, avec une concordance pour pouvoir grouper, selon l'ordre des registres, les actes concernant le même prieuré, seront un Corpus de première importance pour l'histoire des Hospitaliers, et formeront une publication tout à fait séparée.

Malte. -- La masse des documents relatifs à cette période et contenus dans les archives de Malte est beaucoup trop considérable pour qu'on puisse songer à faire autre chose qu'un inventaire très sommaire de ce qui concerne le séjour des Hospitaliers à Malte; aussi bien l'intérêt va-t-il en décroissant. Chassés d'Orient, les chevaliers ont, il est vrai, un rôle encore glorieux à jouer; mais la période héroïque de leurs exploits est passée, et on peut dire que leurs actions sont assez connues par les histoires générales de l'Ordre et les relations contemporaines, sans qu'il soit nécessaire d'analyser, pièce à pièce, les documents qui se rapportent à cette époque.

Leur diplomatie, cependant, au seizième siècle, est encore active et influente; aussi avons-nous cru bon de recueillir toutes les instructions données par le grand maître à ses représentants auprès des puissances européennes, et les rapports que ces derniers lui envoyaient. — Il y a là la matière d'une curieuse étude d'histoire diplomatique.

Nous dirons aussi quelques mots des docuinents que nous avons rassemblés sur l'histoire artistique de l'Ordre. Trois peintres ont spécialement attiré notre attention : Le Caravage, Mathias Preti dit le Calabrais, et le chevalier Favray. Tous trois faisaient partie de l'Ordre de Malte; tous trois ont laissé à Malte des souvenirs de leur talent et dans les archives des traces de leur séjour à la cour des grands maîtres. Nous avons aussi rassemblé tout ce que nous avons pu trouver de renseignements sur le trésor de l'église de Saint-Jean; la reproduction des objets les plus précieux encore existants et celle des dessins de ceux qui sont perdus donneront lieu à une intéressante publication.

Il y a aussi, pour quiconque veut étudier sérieusement l'histoire des Hospitaliers, une source de documents à consulter, très nombreux pour certains points de leur histoire; nous voulons parler des ouvrages imprimés sur ce sujet, et le nombre en est considérable. Il est donc nécessaire qu'une bibliographie méthodique de l'Ordre de Saint-Jean soit coordonnée et publiée, – bibliographie raisonnée et étendue, comprenant non seulement les ouvrages généraux sur l'Ordre, les monographies particulières, les statuts et les traités didactiques, mais, s'il est possible, tout ce qui, de près ou de loin, touche aux Hospitaliers, les livres écrits par eux comme ceux qui leur furent dédiés, les procès dans lesquels ils furent impliqués, les cérémonies auxquelles ils prirent part, l'histoire des commanderies du Temple et de Saint-Antoine auxquelles ils succédèrent, etc. — Le dépouillement des Miscellanées de la bibliothèque de Malte, que nous avons entrepris, ne sera pas d'un faible secours pour mener ce travail à bonne fin ; il en est de même des comptes de l'imprimerie magistrale, transcrits par nous, et précieux par les renseignements qu'ils fournissent sur quantité de livres sortis des presses officielles du grand maître. Avec ces éléments nous espérons pouvoir donner aux lecteurs une bibliographie qui, sans être complète, n'en sera pas moins un guide de quelque utilité pour ceux qui suivront la même voie que nous.

[ocr errors]

« AnteriorContinuar »