Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Nycholai, dyaconorum. S. Dyonisii, Theodorici, Balduini, subdiaconorum. S. Johannis et Gossuini, acolitorum. S. Roberti, prioris de Camberon, S. Fastardi, cellerarii; S. Gerardi, subcellerarii; S. Alexandri et Gregorii, dyaconorum; S. Lamberti, accoliti. Actum Elnone, anno Domini mo co lxiij°.

V.

Baudouin, comte de Flandre et de Hainaut, certifie que l'église de Saint-Waudru, à Mons, a cédé à celle de Cambron, les cens et droits que la première possédait à CambronSaint-Vincent et à Lombise: In potestate de Camberone, villa sancti Vincentii, et in potestate de villa Lumbisa census annuos et jura, que per multa tempora ab antiqua possederat. Cette cession a lieu moyennant un cens annuel de quinze sous, monnaie de Hainaut, que l'église de Cambron devait payer à celle de Mons, dans l'église méme de SainteWaudru. De plus, pour qu'il apparaisse clairement que ces biens proviennent de l'église de Sainte-Waudru, il est convenu que chaque nouvel abbé de Cambron payera, lors de son inauguration, douze deniers à l'église de Mons. Enfin, en cas de contestations, les deux églises doivent s'aider mutuellement. Fait en l'année m° co lxxxvij.

VI.

Baudouin, comte de Flandre et de Hainaut, approuve une donation faite à l'abbaye de Cumbron par Jean de Lombise'.

6 novembre 1188.

Ego BALDUINUS, Flandrie comes et Hannonie, notum fieri cupio presentibus pariter et futuris, quod supra controversia, que longo tempore versabatur inter abbatiam beate

1) Ce document porte le titre : Carta de advocatione de Lumbise.

Marie de Camberone et Johannem, militem de Lumbisa, pro terra et bosco, que sunt de allodio et territorio sancti Amandi, tandem predictus Johannes de Lumbisa, quicquid tam ipse quam pater ejus tenuerat et clamaverat in terra et bosco, in pratis et pascuis, in aquis, in advocatione et dominio hominum, in talliis et in omnibus proventibus, omnino de predicto sancti Amandi territorio nichil penitus juris seu reclamationis in posterum sibi vel successorum suorum alicui retinens, in manu mea, eo quod de meo sit feodo, libere resignavit, et sibi abjudicans tertio omnia sibi abjudicari fecit per meos homines, qui hoc facere poterant et debebant, concedentibus hoc et laudantibus fratribus ejusdem Johannis Gossuino, Alexandro, Balduino et Eustachio. Ego itaque, quicquid prescriptum est, sicut prefatus Johannes in manu mea resignaverat, in puram et perpetuam elemosinam integre, libere et pacifice possidendum assignavi, dedi, concessi predicte abbatie beate Marie de Camberone. Quod ut majorem obtineat firmitatem, sigilli mei appositione et testium subscriptione presentium roboravi. Signum Philippi, comitis Namurcensis; S. Henrici, fratris mei, et Egidii de Trasegnies. S. Eustachii de Rodio, Hugonis de Crois. S. Nicholai de Condato. S. Wilhelmi de Gumenies. S. Iwani de Rame. S. Alexandri de Stainkirche. S. Ostonis de Arbera. Actum apud Runcheriam, anno ab Incarnatione Domini m° c° lxxxviijo, octavo idus novembris.

VII.

Ferin, doyen du chapitre de Chièvres, et tout le chapitre donnent une déclaration conforme à la précédente : ils déclarent que la cession a eu lieu, telle qu'elle a été décrite dans le document précédent. Fait en l'an mo co xcviii.

VIII.

Le prévót du chapitre de Soignies cède à l'abbaye de Cambron les possessions que le chapitre a sous Lombisoul.

1199.

G., Sonegiensis prepositus, J., decanus, et, quod cura eis est, capitulum, universis tam presentibus quam futuris in perpetuum. Universis christifidelibus notum facimus, quod nos concessimus ecclesie beate Marie de Camberone, prata, que habebamus propria in territorio de Lombisuele sub annuo censu XII solidorum in festo beati Stephani, prothomartyris, solvendorum. Ut autem hec donatio rata et inconcussa permaneat, idipsum, quod de consensu capituli nostri et capituli eorum rationabiliter actum est, presenti pagina dignum duximus annotare, et cerea tam sigilli nostri quam sui appensione; testes etiam subscripsere. S. Gossuini, prepositi; S. Johannis, decani; S. Balduini, custodis, et magistri Helye; S. Nicholai de Gera; S. Johannis de Montibus; S. Thome de Aengien; S. Radulfi; S. Alardi, canonicorum. Actum anno Verbi Incarnati mo c. xcix.

IX.

Au mois d'août 1202, trois prétres et chanoines de Laon rendent une sentence arbitrale sur le différend qui avait surgi entre l'abbé de Cambron et A., laïc de Soignies. Celui-ci prétendait que l'héritage ou les biens de Lombisoul lui revenaient de droit. Les arbitres, s'appuyant sur les lettres de donation et de confirmation, octroyées par l'évêque de Cambrai et autres, ainsi que sur la prescription de quarante ans, prescriptione quadragenaria, maintinrent l'abbaye en possession des biens de Lombisoul.

4) Ce document porte le titre : Carta ecclesie Sonegiensis de pratis Lumbisiole et eorum censu.

POUR SERVIR A

L'HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE

DE LA BELGIQUE

PUBLIÉS PAR

EDM. REUSENS, prof. à la fac, de théol. et biblioth. de l'Univ. cath. de Louvain

P. D. KUYL, directeur des Sœurs de charité à Anvers

C. B. DE RIDDER, vicaire aux Minimes à Bruxelles

[merged small][merged small][graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][merged small][merged small][merged small]
« AnteriorContinuar »