Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DE L'IMPRIMERIE D'ÉVERAT, RUE DU CADRAN NO 16.

ET

DISSERTATIONS

SUR LES

ANTIQUITÉS NATIONALES

ET ÉTRANGÈRES,

PUBLIÉS PAR

LA SOCIÉTÉ ROYALE DES ANTIQUAIRES DE FRANCE.

TOME SIXIÈME.

MÉMOIRES SUR LES LANGUES, DIALECTES ET PATOIS,

TANT DE LA FRANCE QUE DES AUTRES PAYS,

TIRRAND

STOR

TEW-YORK

A PARIS,
Chez J. Smith, Imprimeur-Libraire, rue de Montmorency, no 16.
Au Bureau de l’Almanach du Commerce, rue J.-J. Rousseau, no 20.

M. DCCC. XXIV,

[ocr errors]

SUR

LES LANGUES, DIALECTES ET PATOIS,

TANT DE LA FRANCE QUE DES AUTRES PAYS.

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

Grammaire de Denis de Thrace, tirée des deux Manuscrits Armé.

niens de la Bibliothèque du Roi, publiée en grec, en arménien et en français, et précédée de considérations générales sur la formation progressive de la science glossologique chez les. anciens, et de quelques détails historiques sur Denis, sur son ouvrage et sur ses cominentateurs, par M. Cirbied, Membre résident

[ocr errors]

L

Il s'est écoulé bien des siècles avant qu'on ait pu assigner aux mots une signification positive, leur donner des formes grammaticales, les classer d'après un système de grammaire , en composer des phrases, les lier en discours, et en créer enfin un corps d'étude à part.

On a parlé sans doute aussitôt qu'il y a eu des hommes; mais l'art proprement dit d'exprimer correctement sa pensée par la parole, et de la rendre sensible à la vue par l'écriture , ne s'est formé qu'avec le temps et par le concours de plusieurs hommes d'un

[ocr errors]
[ocr errors]

génie supérieur qui s'en sont occupés successivement, et à diverses époques. L'usage du chant et de la danse , qui remonte à l'origine des sociétés, fut le premier véhicule à l'art d'ébaucher le jargon des hommes. Ces exercices , qui étaient leurs seules amusemens, leur inspirèrent l'idée, leur firent même un besoin d'ajouter aux mots de leur langue rustique, certaines formes, certaines syllabes accessoires , et d'en relever les expressions par une sorte de cadence ou de nombre qui les mît en harmonie avec les modulations de la voix et les mouvemens du corps.

Ceux qui s'occupèrent ainsi à donner du rhythme aux paroles, à y introduire les ornemens et les grâces de la rime , furent les premiers grammairiens de l'antiquité; on les appelait chez les grecs #olytai, pluriel de aciztus (poète, qui fait , qui compose ).

Chez les Arméniens, ils étaient connus, tantôt sous le nom de Panasdéghds, pubwuunkind (qui invente des paroles , ou des locutions), tantôt sous celui de Kértogh, etclin, qui signifie à-la-fois un poète et un grammaiքերթող, rien. En effet, le père de la poésie grecque (Homère) est honoré toujours par les écrivains de l'Arménic du titre de premier et de plus habile grammairien de l'antiquité. (1) Les poètes ont donc été les plus anciens auteurs, les premiers hommes qui aient laissé à la

postérité quelques productions d'esprit, quelques règles ou modèles sur l'art de parler. Leurs ouvrages impro

[ocr errors]
[ocr errors]

(1) Voyez le manuscrit arménien de la Bibliot, du Roi, n" 127, feuil. 33,

« AnteriorContinuar »