Dentro del libro

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 288 - C'est ainsi , lui disais-je, que la terre ouvre son sein fertile et prodigue ses trésors aux heureux peuples qui la cultivent pour eux-mêmes : elle semble sourire et s'animer au doux spectacle de la liberté; elle aime à nourrir des hommes. Au contraire, les tristes masures , la bruyère et les ronces qui couvrent une terre à demi déserte , annoncent de loin qu'un maître absent y domine , et qu'elle donne à regret à des esclaves quelques maigres productions dont ils ne profitent pas.
Página clxxxvi - Peyrou, nous montions une petite montagne au sommet de laquelle il a un joli salon qu'il appelle avec raison Belle-vue. Je commençais alors d'herboriser un peu. En montant et regardant parmi les buissons, je pousse un cri de joie : Ah ! voilà de la pervenche ! et c'en était en effet. Du Peyrou s'aperçut du transport , mais il en ignorait la cause ; il l'apprendra , je l'espère , lorsqu'un jour il lira ceci.
Página cclvi - COMPTE RENDU des travaux de la Commission des monuments et documents historiques et des bâtiments civils du département de la Gironde, pendant les exercices 1802 à 1864.
Página lxv - Institut ion des bègues, à Paris, avenue d'Eylau, 90, faisait hommage à l'Académie, en novembre 1869, de plusieurs ouvrages qu'il a publiés sur le bégaiement. Sa lettre d'envoi contenait les détails suivants, qui concernent notre département : « Voici, sur la fréquence du bégaiement, des renseignements statistiques inédits, qui intéressent spécialement votre département et qui font partie d'un travail que je me propose de lire à la Sorbonne aux prochaines réunions des Sociétés...
Página 42 - Cet animal singulier est sans nul doute le bouquetin qui s'est maintenu jusqu'à ce jour dans nos montagnes , mais qui y est devenu très rare. Columelle, livre IV, chap. xxiv, nous fournit encore quelques renseignements : « On préfère, dit -il, aux autres vaches, pour ce qui concerne la nourriture de leurs veaux, celles des Alpes que les habitants de ces contrées appellent cœvœ; elles sont de petite taille et abondantes en lait , raison pour laquelle on leur retire leurs veaux, pour leur faire...
Página clxv - Traité de l'amour de Dieu, qu'il ne fait pas profession d'être écrivain ; que la pesanteur de son esprit et la condition de sa vie exposée au service et à l'abord de plusieurs, ne le lui sauraient permettre. Jusqu'à quel point ses ouvrages destinés à l'impression ont-ils un langage qui diffère des lettres qu'il écrivait, au courant de la plume, à la plus simple religieuse, à la plus humble sœur converse ? « Et, s'il est vrai, comme l'a dit l'admirable historien de...
Página 28 - ... peuples envahisseurs , les Helvètes et les Allobroges , qui occupaient la Suisse et la Savoie à l'arrivée des Romains. Quant au niveau des eaux du lac, il s'est élevé considérablement par la diminution qu'a subie son bassin, en partie comblé par les matériaux que Leysse , les autres rivières et torrents y entraînent continuellement et par l'exhaussement des rives du Rhône.
Página lxx - Les archives contenant les titres de propriété, les documents administratifs , religieux et de justice civile relatifs à la Savoie et à l'arrondissement de Nice, qui peuvent se trouver entre les mains du Gouvernement sarde, seront remis au Gouvernement français.
Página 316 - Pour nous, qui aimons à tenir compte du progrès réel que marquait cette première étape — la vie propre des communes — au milieu d'une société enserrée dans les liens de la féodalité, nous estimons, sans nous occuper du ver rongeur, que c'est une des gloires de la Maison...
Página lxx - Etats s'engagent mutuellement à échanger des renseignements, des copies ou des calques, sur la demande des autorités supérieures de l'un ou de l'autre pays, pour tous les documents relatifs à des affaires concernant à la fois le royaume de Sardaigne et les territoires annexés à l'Empire. « La remise par la France au gouvernement sarde des titres qui...

Información bibliográfica