Cartulaire de l'église Notre-Dame de Paris, Volumen1

Portada
Crapelet, 1850
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Pasajes populares

Página 208 - Ildesemensis salutem et apostolicam benedictionem. Cum a nobis petitur, quod justum est et honestum, tarn vigor equitatis quam ordo exigit rationis, ut id per sollicitudinem officii nostri ad debitum perducatur effectum.
Página 57 - CC° quintodecimo, regni vero nostri tricesimo sexto, astantibus in palatio nostro quorum nomina supposita sunt et signa. Dapifero nullo.
Página 267 - Quod ut perpetuum robur obtineat sigilli nostri auctoritate et regii nominis Karactere inferius annotato presentem paginam confirmamus.
Página liii - ... et qu'elle a retiré des temples ses affaires, ses intérêts et ses plaisirs. Cette révolution, qui s'est opérée insensiblement, a , sans aucun doute, amélioré l'état social ; mais il serait injuste de dire que le clergé avait plongé et retenu les peuples dans l'ignorance et dans l'abrutissement ; car ils étaient...
Página xxviii - ... pût accueillir et mettre en sûreté chez elle le malheureux qui venait lui demander un refuge, afin de donner à la colère le temps de se calmer ou de soustraire le faible et le pauvre à la colère de l'homme puissant.
Página xlii - L'Église, dit M. Guérard ( Préface du cartul. de ND de Paris, p. S'I), en prenant à sa charge et pour ainsi dire chez elle les veuves, les orphelins et généralement tous les malheureux, ne pouvait manquer de les avoir dans sa dépendance ; mais ce qui devait surtout lui gagner le cœur de ses...
Página 108 - Trinitatis, Amen. Philippus, Dei gratia Francorum rex. Noverint universi presentes pariter et futuri quod...
Página lii - ... liberté. C'était là que l'affranchi , après avoir obtenu la sienne , trouvait la protection dont il avait besoin pour la conserver , tandis que l'homme libre lui-même y voyait la garantie officielle que réclamaient la sûreté de sa personne et la possession de ses biens. Les pauvres y venaient chercher du pain et les malades la santé. C'était le centre de tous les intérêts, le refuge de tous les malheureux , et les malheureux composaient alors presque toute la nation. Attenter...
Página 45 - XC° tertio, regni nostri anno quintodecimo, astantibus in palatio nostro, quorum nomina supposita sunt et signa. Dapifero nullo. Signum Guidonis buticularii. Signum Mathei camerarii.
Página 54 - Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre inhibitionis infringere vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attemptare presumpserit indignationem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum.