Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Item dit siin de costen, die ic ghedaen hebbe, sint dat ic

comen ben.

In den iersten so redic te Bruesele met Rommen de Vleminck op den xi dach van Mecrte ende reet van daer te Brugghe en was ute v daghe ende gaf om de huere van de peerde.

Item te Bruessele des avonts.

Item te Brugghe, te Gent en te Dender

monde

[ocr errors]
[ocr errors]

Item noch so redic te Bruesele, doen ic de bulle presenteerde, ende reet metten bode ende was daer eenen dach. .

Item noch met Heymerich xviii in Meert en was daer twee daghe en gaf van hueren van sinen peerde.

XXX stuvers. xviii stuvers.

[ocr errors]

xlii stuvers.

Item te Bruesele van de costen.

Item noch, doen ic tgelt droech te Bruesele, ende bleef daer tot op Onse-Vrouwen dach; dat waren iiii daghen, ende gaf

van costen. .

Item ghegeven den bode, doen hi wederom

trac te Rome . Item van francine Somma C en lxxx stuvers, valent vii cronen en xii stuvers.

vi stuvers. viii s. iii d. Brab.

XXX stuvers.

xviii stuvers.

iiii stuvers.

Item ghegheven minen heer den cancellier,
die mi gaven de heeren de rentmeesteren.
Somma sommarum van alden costen MC en lx riders.
Somma sommarum van alden costen lxxx 1/2 cronen.
Somma sommarum van alden costen xvi guld. Reynsch.

Gat in het hs.

vc riders.

Die ic ghehadt hebbe.

Item so hebbie noch ontfaen de costen, die ic ontfaen hebbe na mijne comst

[ocr errors]

xxvi cronen.

viii cronen.

Stadsarchief te Mechelen.

1451, April 1, Rome. — Bul van paus Nicolaas V, waarbij hij eenen bijzonderen aflaat van 7 jaren en 7 veertigtallen van dagen verleent aan al degenen, die tot den bouw der Sint-Romboutskerk (koor en toren) te Mechelen medehelpen.

Nicolaus &c. Universis et singulis presentes literas inspecturis salutem.

Licet is de cuius munere venit, ut sibi a suis fidelibus digne et laudabiliter serviatur, de abundantia sue pietatis que merita supplicum excedit et vota bene servientibus sibi multo maiora retribuit quam valeant promereri, nichilominus desiderantes Domino populum reddere acceptabilem et bonorum operum sectatorem fideles ipsos ad complacendum ei quasi quibusdam allectivis muneribus, indulgentiis, mercedibus et remissionibus invitamus, ut exinde reddantur divine gratie aptiores.

Cum itaque, sicut accepimus, ecclesia sancti Rumoldi Machliniensis Cameracensis diocesis, que inter alias collegiatas ecclesias illarum partium insignis et notabilis habetur et que nuper in suis structuris et edificiis ampliata ac magis quam antiquitus consueverat decorata existit, necnon defectum chori iuxta amplitudinem et decorem huiusmodi patitur, ac illius campanile ruinam minetur nec ad constructionem chori et redificationem campanilis huiusmodi ipsius ecclesie sufficiant facultates, Nos cupientes ut dicta ecclesia eo devotius ac frequentius a Christi fidelibus frequentetur et honoretur ipsique fideles eo promptius ad reparationem et redificationem predictas illarumque et quaruncunque structurarum ipsius ecclesie conservationem manus promptius porrigant adiutrices, quo ex hoc dono celestis gratie uberius conspexerint se refec

tos, de omnipotentis Dei misericordia et beatorum Petri et Pauli apostolorum eius auctoritate confisi, omnibus vere penitentibus et confessis, qui in singulis duabus singularum duarum solemnium processionum diebus, quarum una videlicet in Mercurii festorum pascalium, alia vero in una mensis Julii diebus inibi fieri ad honorem dicti sancti consueverunt, ecclesiam predictam devote visitaverint annuatim, et ad reparationem, redificationem et conservationem predictas manus adiutrices porrexerint, septem annos et totidem eis quadragenas de iniunctis eis penitentiis misericorditer relaxamus, presentibus perpetuis futuris temporibus duraturis. Volumus autem quod si aliis ipsam ecclesiam visitantibus et ad reparationem, redificationem et conservationem manus adiutrices porrigentibus, seu alias inibi pias elemosinas erogantibus aliqua alia indulgentia in perpetuum vel ad dictum tempus nondum elapsum duratura per nos concessa fuerit, presentes litere nullius existant roboris vel momenti.

Datum Rome &c. anno &c. millesimo quadringentesimo kalendis Aprilis, anno quarto.

Archief van het Vatikaan te Rome, Reg, 393, fol. 336 en verso; afgedrukt bij Dubrulle, blz. 16 en 17.

1451, April 14, Brussel. Brief van hertog Philips van Bourgondië aan den Magistraat van Mechelen, meldende dat hij van den Paus voor de stad den jubelaflaat heeft verkregen.

De par le duc de Bourgoigne, de Brabant, etc.

Très chiers et bien amez, Nous envoions présentement en nostre ville de Malines nos amez et féaulx conseillers maistre Anthonis Hanneron, prévost des églises de Mons, et messire Mathieu de Brakele, nostre ausmoinier, porteur de ceste, pour le fait des indulgences que nostre saint père le Pape y a octroyées et concédées; lequel maistre Anthonis est ung des

dénommez és bulles, comme sçavez assez; et est vray que encores depuis la concession des premières bulles nous en avons reçues d'autres de court de Rome, faisant mention de la déclaration desdites indulgences, lesquelles avons baillées audit maistre Anthonis; et si espérons que en aurons encor cy après plus avant. Si veuilliez diligemment faire faire vidimus desdictes secondes bulles et iceulx envoier par tout où mestier sera, et au surplus faire touchant les troncs et autres préparatoires et choses nécessaires pour le fait desdites indulgences toute extrême diligence, ainsi que par la manière que vous diront de par nous lesdits maistre Anthonis Hanneron et messire Mathieu, lesquels et chacun d'eulx vueilliez sur ce croire et y adjouster foy comme à nous meismes. Très chers et bien amez, nostre Seigneur soit garde de vous.

Escript en nostre ville de Bruxelles, le xiiiie jour d'avril.

(Onderteekend :)
PORTE.

Op den rug: A noz très chiers et bien amez les communemaistres, eschevins et conseil de nostre ville de Malines.

Stadsarchief te Mechelen; afgedrukt bij Gyseleers-Thys, Additions et Corrections, deel III. 1e stuk, blz. 61 en bij Van Doren, Inventaire des archives de Malines, deel III, blz. 92, nr 93.

1451, April 14, Brussel. - Bevel van hertog Philips van Bourgondie aan zijnen baljuw der Nederlanden, dat hij en zijne medeambtenaars de wegen veilig zouden houden tijdens den jubelaflaat te Mechelen, ingaande met 23 April.

Phelippe par la grâce de Dieu, duc de Bourgoingne, de Lothier, de Brabant et de Lembourg, conte de Flandres, d'Artois, de Bourgoingne palatin, de Haynnau, de Hollande,

de Zeellande et de Namur, marquis du Saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines, à nostre bailli d'aval ou à son lieutenant salut.

Pour ce que à nostre très instante prière et requeste nostre saint père le Pappe par ses lettres et bulles apostoliques, que avons eues et receues, a donné, octroié et concédé à noz familles et à tous ceulx de noz païs et seignouries et que avons en gouvernement et enclavez en iceulx, qui aler vouldront en nostre ville de Malines, et austres de quelque estat quilz soient, qui se y trouveront ou décliner y vouldront, indulgences telles et aussi amples comme elles ont esté l'année passée, qui estoit l'an de la Jubillée en la cité et ès églises de Rome, à commenchier le vendredi aouré (1) prouchain venant xxiiie jour de ce présent mois d'avril, ainsi et par la forme et manière que contenu est plusaplain ès dittes bulles apostoliques; et que pensons et ymaginons, comme il est bien apparant, que bieaucop et grant nombre et multitude de gens viendra audit lieu de Malines et de toutes pars en intencion et pour acquérir et gaingnier lesdittes indulgences; nous, qui désirons ceulx, qui ainsi y viendront, aler et retourner seurement et sans aucun dangier ou empeschement, voulons et très expressément vous mandons, commandons et commectons par ces présentes, que vous tenez et faites tenir ès termes de vostre office les chemins ouvers et seurs. Et, se daventure estiez adverti ou y scaviez estre ou repairer aucuns brigans, larrons de bois, robeurs de chemins, ou autres telz manières de mauvaises gens, faites diligence de les prendre ou faire prendre et appréhender et en faire tele pugnicion, coreccion et si bonne et rade justice qu'il appertient et que ce soit à lexemple de tous autres; car de ce faire vous donnons povoir et mandement espécial, mandons et commandons à tous noz justiciers. officiers et subgiez, requérons tous autres quil appartendra, que à vous et à voz commis et députez en ce faisant et les

(') Vendredi adoré, d. i. Goede Vrijdag.

« AnteriorContinuar »