Mémoires, Volumen24

Portada
1874
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 135 - L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête s.
Página 93 - Voulait-on disparaître un instant du monde, fuir les importuns et les ennuyeux, échapper à l'œil curieux de ses gens, on allait chez le baigneur : on s'y trouvait chez soi, on était servi, choyé; on s'y procurait toutes les jouissances qui caractérisent le luxe ou la dépravation d'une grande ville. Le maître de l'établissement, et tous ceux, qui étaient sous ses ordres, devinaient à vos gestes, à vos regards, si vous vouliez garder l'incognito; et tous ceux qui vous servaient, et dont...
Página 82 - ... plaisir. Et affin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre nostre sel à cesdittes présentes, sauf en autres choses nostre droit et l'autruy.
Página 94 - A ces causes et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre conseil et de notre certaine science...
Página 236 - ... d'argent au sautoir onde d'azur, cantonné de quatre croix de Lorraine de gueules8.
Página 102 - Enfin, il est bien rappelé et spécifié, dans ces statuts, que seuls les barbiers-perruquiers-baigneurs-étuvistes auront le droit de « faire le poil, bains, perruques, étuves, et toutes sortes d'ouvrages de cheveux, tant pour hommes que pour femmes...
Página 71 - ... plaçait. Sans ce secours, qui pourra savoir un jour ce que c'était que la duchesse, le solitaire, le chou, le mousquetaire, le croissant, le firmament, le dixième ciel et la souris? et pourrat-on croire , qu'il fallait , pour ainsi dire , un serrurier pour coiffer les dames du XVIIe. siècle , et pour dresser la base de ce ridicule édifice , et cette palissade de fer sur laquelle s'attachaient tant de pièces différentes?
Página 42 - Prenez cette cliquette, pour vous souvenir qu'il vous est interdit de parler à qui que ce soit, si ce n'est aux personnes attaquées du même mal que vous. Si vous ne pouvez vous en dispenser, et que vous ayez besoin de quelque chose, vous le demanderez au son de cette cliquette, en vous tenant loin des gens et au-dessous du vent. Prenez ces gants ; ils vous rappelleront que vous ne pouvez rien toucher les mains nues, si ce n'est des choses qui vous appartiennent et ne doivent passer entre les mains...
Página 119 - Turgot a dit, avec raison, qu'elle était la première, la plus sacrée et la plus imprescriptible de toutes. Le droit de travailler n'est pas autre chose que la liberté qui appartient à chaque individu de faire de son intelligence, de ses bras et de son temps, l'emploi qu'il juge le plus profitable; tandis que le droit au travail est une action que l'on donne à l'individu contre la société . 5.
Página 42 - ... touché votre corps. Prenez cette cliquette, pour vous souvenir qu'il vous est interdit de parler à qui que ce soit, si ce n'est aux personnes attaquées du même mal que vous. Si vous ne pouvez vous en dispenser et que vous ayez besoin de quelque chose, vous le demanderez au son de cette cliquette, en vous tenant loin des gens et au-dessous du vent. Prenez ces gants ; ils vous rappelleront que vous ne pouvez rien toucher les mains nues, si ce n'est des choses qui vous appartiennent et ne doivent...

Información bibliográfica