Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Chablais, le 24 septembre 1612, à la requête de Jean Olivier Matieulx, de la Grande Chartreuse, négociateur des affaires de l'abbaye de Vallon, en l'absence de Vénérable Père Dom Laurent de Saint-Sixt, religieux et procureur de la Grande Chartreuse audit Vallon.

Les « grangiers et vignollans de lenclos des vignes deppendantes de Vallon » ayant commencé à vendanger leur enclos sans se conformer aux emprises, les Syndics de la Ville, nobles Michel Liffort et Claude Combaz, désireux de faire respecter les franchises de la ville, les firent mettre aux arretz en la maison de ville ».

«

Jean Olivier Matieulx se rendit devant les « scindicz et conseilliers assemblez» pour protester et « representer aud. conseil les privileiges, franchises et immunités de la grande Chartreuse ». Mais, le conseil n'ayant voulu « avoir aulcun esgard ausd. privileiges lesquels ne pouvoient desroger aux siens » le dit négociateur, << prenant le faict en mains pour lesdits vignollans », déclara faire appel pardevant le Sénat a futuro gravamine. Les syndics et conseilliers, « en ayne dud. appel », condamnèrent les délinquants chacun à une amende de cinq florins.

C'est à la suite de cette sentence que fut dressé l'acte d'appel en question.

Séance du 12 Décembre 1892

(PRÉSIDENCE DE M. DUPLAN)

Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

M. Ignace Dubouloz entretient l'Académie des religieux qui ont occupé l'ermitage des Voirons au XVIIe siècle. Il démontre que ces religieux étaient très populaires, et qu'ils figuraient à tout instant dans les actes de baptême, mariage ou décès de cette époque. A l'appui de ses dires, il donne lecture de plusieurs de ces actes. Nous ne mentionnerons que le suivant.

« Le 22 novembre 1639 ont esté baptisées en l'église de Bons les Françoise et Dominice filles de Mauris Dubois et de Gasparde Séchaud, sa femme, tous deux de Bons. Le parrain de la Françoise a esté Gaspard Vuargnot, de Ville-en-Salla, et religieux de nostre Dame d'Evoyron et la marraine a esté la George fille de Bernard de Lecle de la paroisse de Bons. Le parrain de la Dominice a esté frère Jean-Claude Dupra, de la paroisse de Boëge et frère religieux de nostre Dame d'Evoyron, la marraine de la dicte Dominice a esté la Claudine fille de Jean-Claude Séchaud, de la paroisse de Bons. Les dictes filles sont nées le mesme jour. Ainsy est.

(Signé) COCHET, curé. »

Séance du 9 janvier 1893

(PRÉSIDENCE DE M. DUPLAN)

Le procès-verbal de la dernière séance est adopté après lecture.

Suivant l'ordre du jour il est procédé au renouvelle

ment du bureau pour l'année 1893. Le dépouillement du scrutin donne le résultat suivant:

MM. Albert DUPLAN, Président.

[blocks in formation]

Camille VAUDAUX, Bibliothécaire.
Léon PINGET, Trésorier.

M. l'Abbé Piccard communique plusieurs documents concernant la chapelle des onze mille vierges qui fut fondée, le 7 octobre 1467, dans l'église de Bons, par généreuse dame Louise de la Palud, dame de Langin, veuve de Louis, seigneur de Langin.

Cette fondation fut approuvée, avec ses donations ou revenus, le 7 décembre 1467, par François de Menthon, chanoine et pro-chancelier, délégué par Jean-Louis de Savoie, évêque de Genève. Diverses donations et reconnaissances furent faites en faveur de cette chapelle, entre autres: le 9 avril 1489 par Amédée et Gabriel, fils de feu Jean de Reyret; le 14 avril 1489 par les frères Jacquemet et Mermet Bonet; en novembre 1481 par noble de Ravorée. Le 5 juin 1500, devant Me Jean Barral, notaire, noble Philibert de Valleisc, agissant tant en son nom qu'en celui de son frère François, fit une vente à Rd Messire François de Chabod, sacristain du prieuré de St Victor de Genève et recteur de cette chapelle.

Séance du 13 février 1893

(PRÉSIDENCE DE M. DUPLAN)

M. le Président annonce que M. François Rabut, mem

bre d'honneur, a mis à la disposition de l'Académie 41 chartes relatives à l'abbaye de Filly. Les plus sincères remerciements sont adressés à M. Rabut; et ces documents sont remis à M. l'abbé Piccard pour les utiliser dans son travail sur l'abbaye de Filly, auquel il met en ce moment la dernière main et qui prendra place dans les Mémoires de l'Académie Chablaisienne.

Le Frère Valfrid communique le document suivant qu'il a extrait des archives municipales de cette ville:

Inventaire des Effets de la Chapelle

de la maison des Arts (1793).

Un calice avec la patène en argent dans leur étui de carton,

Une chasuble de velours cramoisi,

Une autre de damas même couleur,

Une de cameloz vert,

Une violette de satin damassée,

Une satin cerise et carrelé,

Une rouge et jaune goffrée,

Une noire aussi goffrée.
Une autre cameloz noir,

Un devant d'autel fond cramoisi,

Toutes les dites chasubles avec leurs étoles, manipules, bourses et voiles, sauf celle fond rouge et jaune qui est sans voile ni bourse, et celle satin cerise et carrelé, qui est aussi sans bourse.

Quatre ceingules, trois aubes et un surplis, deux nappes d'autel, un tapis vert aussi pour autel.

La pierre sacrée enveloppée de toile cirée, deux missels et un pour les morts,

Un crucifix de bois fort vieux.

Une grande carte et deux petites sur carton, une autre grande et deux petites colées sur bois; deux tableaux l'un pour préparation à la messe et l'autre pour action. de grâces;

Quatre chandeliers de bois vernissés,

Deux de laiton pour autel,

Quatre bouquets avec leurs pieds aussi pour autel,

[blocks in formation]

M. Duplan entretient l'Académie d'une trouvaille de monnaies romaines qui fut faite dernièrement à Champanges.

Le 15 février 1893, dit-il, Joseph Chamot découvrait dans un lit de sable, à deux pieds de profondeur, aux lieux dits: la Place et Chaudailles, sur la route de Féternes, un vase de terre contenant environ 8 kilos de

« AnteriorContinuar »