Imágenes de páginas
PDF
EPUB

PARIS.

LIBRAIRIE DE L. HACHETTE ET C",

BOULEVARD SAINT-GERMAIN, N° 77.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small]

IMPRIMÉ PAR AUTORISATION DE SON EXC. LE GARDE DES SCEAUX

A L'IMPRIMERIE IMPÉRIALE.

M DCCC LXVII.

48.67.3

HARVARD COLLEGE LIBRARY

1870, Mar. 9.
Gift of

Thomas Wren Ward,
of Hew York,

The Finding paid for

Eu te donor.

گئی

1

RAPPORTS

SUR

LES ÉTUDES HISTORIQUES.

HISTOIRE GÉNÉRALE.

ANTIQUITÉ.

Rien de plus difficile à délimiter que le vaste horizon du champ dans lequel nous devons énumérer les travaux accomplis, depuis un quart de siècle, par les savants français, pour ce qui concerne l'Histoire générale. Si, en effet, cette dénomination paraît s'appliquer seulement à ce qui intéresse le gouvernement des peuples, ce gouvernement se modifie suivant les aptitudes intellectuelles et morales des grandes familles humaines, et il appartient à ceux qui écrivent sur quelque point de l'Histoire générale de tenir un grand compte de la diversité de ces causes premières. Toutefois, l'examen dont il s'agit ici prenant sa place au milieu d'un ensemble où il rencontre ses divers compléments et ses meilleurs commentaires, le domaine particulier qui lui est propre, réduit d'ailleurs à ce qui concerne l'antiquité classique, a particulièrement pour limites celles de l'histoire politique proprement dite, telle qu'elle s'est traduite par l'influence ou par les institutions chez les peuples dont la vie, Étuis historiques.

1

perpétuée par

inconsciente.

des monuments écrits, a cessé par

là même d'être

C'est à des sciences toutes spéciales, comme l'ethnographie, la philologie comparée et la haute archéologie, que revient l'honneur d'avoir, les premières, percé les ténèbres de l'antique Orient. Les trois grandes races des Touraniens, des Sémites et des Indo-Européens, ont été distinguées dans leur ensemble, mais sans qu'on pût encore nettement fixer la série des peuples se rattachant à chacune d'elles. La race touranienne n'est-elle pas celle que les plus anciens souvenirs de l'humanité aperçoivent répandue d'abord dans toute l'Asie? N'est-ce pas contre les Touraniens que lutte, à chacune de ses étapes, l'immigration ultérieure du peuple védique? N'est-ce pas de cette branche primitive que s'est détaché le vaste rameau des Scythes? La présence de l'élément scythique ou touranien, première couche longtemps subsistante, ne se retrouve-t-elle pas, sous les civilisations anciennes de l'Asie occidentale, par exemple, de manière à compliquer les problèmes et à rendre les recherches difficiles? Nos Basques, les Lapons, les Finnois, les Magyares de l'Europe moderne doivent-ils être considérés comme faisant partie de cette race primitive? - Le groupe plus compact des Sémites paraît comprendre, outre les Hébreux, à qui leur mission de dépositaires du monothéisme assigne une place à part, les Syriens et les Arabes, les Phéniciens et les Carthaginois, les Babyloniens et les Assyriens. De la race indo-européenne, enfin, sont sorties et la civilisation de l'Inde antique et celle de presque tous les peuples de l'Europe.

Ces problèmes ethnographiques ont été examinés dans leur ensemble, principalement avec le secours de la philologie comparée. Pendant que M. Ad. Pictet, dans la Suisse française, restituait par ce moyen l'antique histoire des Aryâs', M. Renan se trouvait amené, en étudiant la grammaire des langues sémitiques, à signaler les

[blocks in formation]
« AnteriorContinuar »