Annales des mines

Portada
Compagnie française d'éditions, 1859

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 83 - ... dans l'alliage. On remet au besoin du plomb, on coupelle, et l'on pèse le bouton. L'excès de poids du bouton sur l'argent ajouté donne le poids du platine. Cette opération donne toujours une petite perte d'argent par volatilisation , parce qu'il faut coupeller à la température des essais d'or. Mais nous avons constaté que pour des essais de minerai . cette perte est tout à fait insignifiante. Si l'on veut, il est facile de dissoudre dans l'acide sulfurique le bouton d'argent, ce qui donne...
Página 459 - ... degrés, qui a été saturée d'acide borique ; puis de la laminer sur une plaque de fonte- échauffée par un foyer, de façon à éviter que l'acide ne se précipite avant la formation des feuillets. Or, dans cette expérience, les paillettes d'acide borique qui prennent naissance entre les feuillets par le refroidissement ultérieur du liquide, présentent un alignement infiniment plus régulier que dans celle de M. Sorby, et tout à fait comparable à celui de certains schistes micacés (2).
Página 434 - ... l'aspect d'une anthracite pure; elle est assez dure pour qu'une pointe d'acier la raye difficilement. Cette sorte d'anthracite, bien qu'infusible, est entièrement granulée sous forme de globules réguliers de diverses dimensions, d'où il résulte clairement que la substance a été fondue en se transformant; elle ne donne par calcination que des traces de matières volatiles; la matière ligneuse est donc arrivée à son dernier degré de décomposition.
Página 185 - Or, y ayant plusieurs fentes dans le corps .£", lesquelles s'augmentaient de plus en plus, elles sont enfin devenues si grandes qu'il n'a pu se soutenir plus longtemps par la liaison de ses parties, et que la voûte qu'il...
Página 446 - Les effets ne seraient-ils pas bien plus considérables encore si l'eau, fortement suréchauffée, et cependant retenue par la pression des masses supérieures, circulait lentement à travers certaines roches, comme elle le fait dans le béton de Plombières, et réagissait sur elles avec la haute température qui convient à la formation des silicates anhydres?
Página 18 - L'osmium réduit à la surface de la conjonctive ne disparaît pas de suite et contribue, avec l'inflammation, à rendre la vue trouble. Nous concluons de ces expériences qu'à la température où l'iridium est en pleine fusion, où le platine luimême se vaporise, l'osmium devient volatil. Mais même alors l'œil exercé qui suit attentivement le phénomène ne peut saisir, dans les morceaux d'osmium qui disparaissent rapidement, la moindre trace de fusion. Il faudrait chauffer l'osmium dans le...
Página 42 - Quand on veut couler le platine, on prépare une lindû platine. g0tière soit en fonte épaisse et bien frottée avec de la plombagine , soit en charbon de cornues ou en chaux. Ces dernières se fabriquent avec la plus grande facilité avec des plaques de la matière , sciées et maintenues par du fil de fer. Après la fusion , on enlève la voûte du four, on saisit le foyer avec des pinces, et l'on coule le platine sans se presser, comme on le ferait pour un métal ordinaire. La seule difficulté,...
Página 41 - II!. * , - ••• presque au moment où elles entrent dans le four. L'oxygène doit arriver avec une certaine pression, de 4 à 5 centimètres de mercure environ, et doit animer le platine d'un mouvement giratoire, ce qui régularise la température dans toute sa masse. Quand on ne veut pas couler le platine , la fusion étant complète , l'affinage terminé , ce que l'on voit à ce qu'il ne se forme plus de matière vitreuse à la surface du platine , on diminue peu à peu la vitesse des deux...
Página 130 - ... aura diminué notablement. Ce résultat peut être obtenu par l'exploitation régulière et suffisante des gisements connus, soit dans l'Oural, soit dans les pays aurifères. Il sera nécessaire alors d'avoir un autre mode de traitement que celui qui est adopté aujourd'hui. C'est pour cela que nous proposons une métallurgie entièrement nouvelle pour le platine. Nous avons donné un système complet pour utiliser les résidus de platine jusqu'ici restés sans emploi, en proposant un nouveau...
Página 184 - M. Werner a bien démontré ces faits ; et une multitude de terrains ont été dépouillés, par suite de ses observations, de l'origine qu'on leur attribuait. Tout au plus resteroit-il l'opinion de Hutton et de M. James Hall, qu'ils ont été fondus en place, lors d'un échauffement général et violent éprouvé par le globe. ( i ) Recherches sur les volcans éteints du Vivarais et du Velay ; Paris, i778 , i vol. in-fol. Minéralogie des volcans; Paris , i vol. in-8.

Información bibliográfica