Histoire des ducs de Bourgogne de la race Capétienne, Volumen1

Portada
Darautier, 1885
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 287 - Esprit, en vertu de la puissance accordée aux « apôtres et aux successeurs des apôtres , de lier « et de délier dans le ciel et sur la terre , tous « ensemble nous décrétons que Leudaste, se...
Página 386 - IN NOMINE SANCTE ET INDIVIDUE TRINITATIS, PATRIS ET FILII ET SPIRITUS SANCTI. AMEN.
Página 209 - ... sans défense. Vous avez enlevé, ou vous avez reçu dans votre paisible retraite de Cluny le duc de Bourgogne, et, par là, vous avez laissé cent mille chrétiens sans gardien. Si vous avez méprisé les ordres du...
Página 130 - Et s'ils m'ont causé des dommages, je ne les tuerai point, mais les rendrai à leur maître, s'il a réparé le dommage dans l'espace de huit jours. Je ne brûlerai ni ne détruirai les maisons, à moins que je ne trouve mon ennemi à cheval et armé. Je ne couperai pas les vignes d'autrui, ni ne les arracherai. Je ne vendangerai que celles qui m'appartiennent. Je n'attaquerai ni ne dépouillerai les charretiers qui conduisent les grains, les vins et autres marchandises.
Página 128 - ... passés. On arrêta que quiconque ravirait le bien d'autrui serait dépouillé du sien propre ou condamné aux peines corporelles les plus rigoureuses. On défendit surtout d'exercer aucune voie de fait contre les gens qui voyageaient dans la compagnie d'un prêtre, d'un moine, d'un clerc ou d'une femme. Le droit d'asile, sacré en tout autre cas, fut interdit au sacrilège qui violerait les lois relatives au maintien de la paix; se réfugiât-il au pied de l'autel, il en devait être arraché...
Página 375 - Martyri ejus Benigno promitto deinceps intra ambitum fossati qui Burgus vulgo Claustrum vocatur, neque me infracturam aut rapinam facturum, neque meis hominibus, aut alii cuiquam hoc consensurum. Quod ut firmius tiabeatur, manu propria firmavi, conjugique mee et flliis, tidelibusquoque nostris rqborandum tradidi.
Página 267 - D'autre part,la Chronique des seigneurs d'Amboise (3) raconte que ces mêmes personnages ainsi que Geoffroi, comte de Vendôme, ayant été conduits sans qu'on les connût dans les prisons d'Ascalon (4), ils y furent tués à coups de flèches par la trahison d'un autre prisonnier qui, les ayant fait connaître aux musulmans, obtint par là sa liberté.
Página 129 - ... ni du fardeau dont ils sont chargés; il en sera de même des oiseaux, du coq et de la poule, à moins que je n'en aie besoin pour des éperviers, et, dans ce cas, je les paierai deux deniers.
Página 224 - L'armée chrétienne s'étant rassemblée près de TudèJe sur l'Ebre , dans la Navarre, assiégea cette place dont les infidèles s'étaient rendus maîtres , la reprit , et les chassa ensuite du château de l'Etoile , après quoi ils furent obligés de regagner en diligence leurs vaisseaux. Ceci arriva au plus tard dans le mois de juillet de la même année. Les Français n'ayant plus rien à faire en Espagne , reprirent la route de leur pays, à l'exception du duc de Bourgogne...

Información bibliográfica