Messager des sciences historiques et archives des arts de Belgique, Volumen13

Portada
P.F. de Goesin-Verhaeghe, 1845
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 216 - In-8" de 10 p. 2° Les révolutionnaires de Franchimont (pays de l'évêché de Liège), à la société des amis de la liberté et de l'égalité, séante aux ci-devant Jacobins-Saint-Honoré (7 novembre 1792). De l'imprimerie du Cercle social, rue du ThéâtreFrançais, n° 4; in-8° de 7 p. 3° Français républicains ! In-8
Página 305 - Les anciens Pays-Bas autrichiens ont produit des jurisconsultes distingués, qui ont publié des traités sur l'ancien droit belgique, mais qui sont, pour la plupart, peu connus ou négligés. Ces traités, précieux pour l'histoire de l'ancienne législation nationale, contiennent encore des notions intéressantes sur notre ancien droit politique; et, sous ce double rapport, le jurisconsulte et le publiciste y trouveront des documents utiles à l'histoire nationale.
Página 308 - Quetelet, secrétaire perpétuel. L'Académie exige la plus grande exactitude dans les citations; à cet effet, les auteurs auront soin d'indiquer les éditions et les pages des ouvrages qu'ils...
Página 176 - Nords'est occupée d'un grand travail sur la délimitation des langues française et flamande dans le Nord et le Pas-de-Calais; cette enquête linguistique, faite avec le secours de l'administration et dirigée de la manière la plus scrupuleuse par M. Victor Derode, homme de lettres à Lille, a fait l'objet d'un rapport des plus intéressants. On a dressé une carte topographique, sur laquelle on a teinté d'une façon particulière les communes oîi l'on parle français, celles où l'on parle flamand,...
Página 374 - Très chiers et bien amez, Nostre Seigneur soit garde de vous. Escript en nostre ville de Bruges, le xij" jour d'avril, ran IIII
Página 36 - Supinas, de Bénévent; toutefois on ignore s'il avait un correcteur en titre, attaché spécialement à son atelier; mais ce qui attirait principalement son attention, c'est la partie typographique, pour laquelle il ne négligeait rien, afin de se maintenir à la hauteur des premiers artistes de l'Europe; papier, caractères, encre, composition, tout ce qui concerne enfin le matériel d'une imprimerie, est d'une perfection, d'une beauté et d'un fini admirables; on a fait la remarque qu'il n'a jamais...
Página 176 - En jetant les yeux sur cette carte, on acquiert à l'instant la conviction que la langue flamande tend , par une marche assez rapide , à se retirer devant la langue française. Celle-ci presse de toutes parts son adversaire, et outre l'attaque qu'elle lui fait à l'extérieur, elle s'infiltre dans le pays flamand par une trouée qui suit à peu près la grande route de Valenciennes et Lille à Dunkerque.
Página 175 - Notice sur un tableau attribué à Jean Van Eyck, dit Jean de Bruges, qui se voit dans la principale salle de la cour royale de Paris, accompagnée de la grande chambre du parlement.
Página 208 - Confédéré!, réunis contre le duc d'Albe. dinaire publiait chaque semaine, sous le titre de : Censeur impartial, un supplément contenant une bibliographie critique des pamphlets qui paraissaient en si grande abondance à cette époque. La collection de ce Postillon se compose de 30 n°', et celle du Censeur de 15. — Le 19 février 1791 , il reparait sous le titre de : Postillon Européen, publiant chaque fois un supplément de 2 pages, il cessa le 15 février 1792, pour se réunir au Journal...
Página 324 - Comme nous avions des amis puissans qui auroient mis un frein à leur fureur, ils saisirent le moment où ils étoient bien assurés de dominer dans le synode : ils dressèrent la proscription du journal dans les termes les plus odieux : en vain, on leur représenta qu'ils se deshonoroient par un procédé ou tout était marqué au coin de la passion et de l'atrocité; ils menacèrent de faire passer pour des impies tous ceux qui n'épouseroient pas leur haine, qu'ils avoient l'adresse de travestir...

Información bibliográfica