Imágenes de páginas
PDF
EPUB

coucher sont-elles suttisamment aérées ? N'arrive-t-il pas que des animaux logent dans les mêmes places que les habitants ? Quels animaux ?

98. Combien d'enfants y a-t-il en moyenne dans une famille d'ouvriers agricoles ?

99. Arrive-t-il qu'il y ait plus d'une famille logée dans une même maison?

Dans l'affirmative, quelle en est la cause ? 100. L'ouvrier est-il mieux logé actuellement qu'en 1850? En quoi consiste cette amélioration?

101. L'ouvrier agricole exploite-t-il pour son propre compte certaine terre? Combien ? Vend-il certains produits de cette terre? Parvient-il facilement à trouver de la terre ? Comment la travaille-t-il ?

Sa femme s'engage-t-elle aussi au service du cultivateur ou travaille-t-elle à la maison ?

Quels animaux l'ouvrier a-t-il? Vaches, chèvres, porcs, lapins ?

Engraisse-t-il annuellement un ou plusieurs porcs ? Les vend-il ou les garde-t-il pour sa propre consommation? Combien de lapins a-t-il? Les vend-il?

L'ouvrier agricole a-t-il actuellement plus de terre et d'animaux qu'il y a 20, 30, 40 ans ?

Y a-t-il toujours de quoi nourrir ces animaux?

102. Y a-t-il des ouvriers agricoles qui n'ont pas de terre et pas d'animaux ?

103. Y a-t-il des communaux (prairies, bois, terres) dont les ouvriers tirent profit ? Comment en profitent-ils?

104. L'ouvrier agricole a-t-il du travail toute l'année à la ferme? Sinon que fait-il l'hiver?

105. Combien d'heures par jour l'ouvrier agricole travaillet-il pendant les différentes saisons ?

106. A quel âge les enfants des ouvriers agricoles travaillentils ? Combien d'heures travaillent-ils par jour pendant les différentes saisons ?

107. Quels sont les travaux agricoles faits par les femmes

dehors sur

autres que les servantes de ferme? Combien d'heures travaillentelles par jour pendant les différentes saisons ?

108. Quels sont les rapports entre le cultivateur et ses ouvriers ?

Ceux-ci restent-ils travailler pendant longtemps chez le même cultivateur ?

109. Les cultivateurs trouvent-ils facilement de la maind'auvre?

110. Y a-t-il beaucoup d'ouvriers qui vont travailler en dehors de la commune : soit dans les usines, dans des mines, etc., soit qu'ils aillent faire le travail agricole en France ou en pays wallon? Dans quelles conditions vont-ils travailler en dehors de leur commune? Quand reviennent-ils au foyer?

les salaires ? Quelle est l'intuence de ce travail au

l'esprit religieux ?

la moralité ? 111. Les ouvriers qui vont travailler dans l'industrie viventils mieux que les ouvriers agricoles qui restent sur place? Sinon quelle en est la cause, puisque le salaire gagné dans l'industrie est supérieur au salaire agricole?

112. Y a-t-il des ouvriers agricoles ou fils de petits cultivateurs qui vont travailler en ville ou dans l'industrie pour s'amasser un petit pécule ? Que font-ils de cet argent?

113. L'ouvrier agricole remet-il tout l'argent gagné à sa femme pour les besoins du ménage? Que dépense-t-il par semaine ? A quoi dépense-t-il de l'argent ?

114. Quelles sont les distractions des ouvriers agricoles ? Quels jeux ? Dépensent-ils beaucoup d'argent à ces jeux ?

115. Les ouvriers agricoles sont-ils prévoyants : épargnentils, font-ils partie de sociétés de prévoyance : par exemple : mutualités, maladie, caisse de pension, etc.?

116. L'ouvrier agricole lit-il et, dans l'affirmative, que lit-il ? 117. S'adonne-t-il à la boisson ? Que boit-il ?

118. Les ouvriers agricoles sont-ils religieux ? Sont-ils superstitieux ? En quoi consiste cette superstition?

119. La moralité est-elle bonne? Y a-t-il beaucoup de mariages forcés par suite de conception en dehors du mariage ?

120. A quel âge se marient les ouvriers agricoles? Y a-t-il une grande mortalité infantile? Quelles en sont les causes?

121. Qu'arrive-t-il des ouvriers vieux et invalides ? Quelles cuvres de bienfaisance, de prévoyance et d'assistance publique existent à la commune? Y a-t-il beaucoup d'ouvriers agricoles qui jouissent de l'assistance publique ?

122. Quels moyens préconisez-vous pour améliorer le sort des ouvriers agricoles ?

123. Pourriez-vous dresser le budget d'une famille ouvrière agricole ? de la commune ou de la région ?

Émigration.

124. Va-t-on facilement habiter d'autres communes? Emigret-on en ville? Quelles sont les causes de cette émigration ?

125. Où va-t-on ? 126. Qu'y fait-on ?

127. Revient-on plus tard se fixer à nouveau dans la commune? A quelle occasion?

128. Quelle est l'influence de cette émigration : sur la maind'ouvre dans la région ou dans la commune, sur l'esprit public?

129. Quand a commencé l'exode rural ?

Écoles.

130. Les enfants vont-ils en classe, aussi l'été?

garçons ?

filles ? 131. Jusqu'à quel âge

enfants de cultivateurs ?

enfants d'ouvriers agricoles ? 132. La situation à cet égard s'est-elle améliorée ou empirée ? Depuis quand ?

133. Si les enfants ne vont pas en classe, que font-ils?

134. Existe-t-il des écoles d'adultes, le soir ou le dimanche? Par combien de personnes sont-elles fréquentées ?

135. Les enfants apprennent-ils à l'école primaire les notions élémentaires d'agriculture? Donne-t-on aux jeunes filles des notions de cuisine ?

136. L'instituteur jouit-il d'une certaine considération dans la commune? Autant que par le passé ?

137. Y a-t-il assez bien de fils de cultivateurs qui font des études moyennes : d'humanités ? professionnelles agricoles ?

138. Que font-ils à la fin de ces études? Comment pourraiton engager les cultivateurs à envoyer davantage leurs enfants aux écoles professionnelles agricoles ?

139. Quelle catégorie de cultivateurs envoie les filles au pensionnat? Où les envoie-t-on? Qu'ont en vue les parents en envoyant leurs filles au pensionnat? Que font les filles en revenant du pensionnat?

140. Y a-t-il beaucoup d'illettrés parmi les paysans?

141. Les paysans ou les fils des paysans suivent-ils les conférences agricoles qui se font dans la région? En retirentils profit?

Associations et syndicats agricoles.

142. Quelles associations ou æuvres coopératives existent dans la région ou à la commune?

Quand ont-elles été fondées ? Combien de membres comptent-elles ?

143. Quels avantages les membres en retirent-ils ? Est-il possible de citer à cet égard des chiffres ou des faits ?

144. Les membres de ces associations s'entendent-ils bien ? Mieux qu'avant la constitution de ces associations?

145. L'esprit d'association existe-t-il? Vient-on régulièrement aux réunions ou se borne-t-on à verser sa cotisation?

146. Y a-t-il des ouvriers agricoles faisant partie de ces associations ?

147. Y a-t-il des cultivateurs qui sont hostiles à ces cuvres ? Pourquoi?

148. Les commerçants locaux y sont-ils hostiles ? Pourquoi ?

149. Pour quel objet y a-t-il lieu de créer encore des associations dans votre région ? Quelles sont les chances de réussite pour ces associations?

150. Y a-t-il des associations qu'on ne parvient pas à fonder dans la région ? Pour quels motifs? Y a-t-il des associations qui periclitent ? Quelles sont les causes de cet insuccès ?

151. Quelle est la catégorie de personnes qui s'occupe le plus activement des associations agricoles, qui s'occupe de la direction et des écritures ?

152. Ne connaissez-vous pas des documents (registre de familles, baux, simples annotations, etc.) où l'on trouve des renseignements concernant les prix, les fermages, les salaires, la manière de vivre, etc., pour les années 1800 à 1860? Y aurait-il moyen de prendre connaissance de ces documents ?

Le premier des trois commissaires désignés par l'Académie, il y a trois ans, pour faire rapport sur la monographie des classes agricoles de la Campine estima qu'il aurait peut-être mieux valu « un travail portant sur une aire restreinte (un canton, une commune) ».

Un autre commissaire fit observer que, ainsi compris, le sujet ne répondait plus à ce qu'avait demandé l'Académie : une étude sur les conditions des classes agricoles D'UNE RÉGION de la Belgique.

Nous avons cru bien faire cependant de tenir compte de l'observation. Dans une première partie, nous donnons une monographie à grands traits de la population agricole de la région hesbignonne : après avoir dit en quoi consiste la Hesbaye et ce qui la caractérise, nous traitons successivement de la propriété foncière en Hesbaye, de la population

« AnteriorContinuar »